Les pensées négatives et l'anxiété peuvent nous gâcher de nombreux moments : une psychologue explique comment les tenir à l'écart - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les pensées négatives et l'anxiété…
Ces curieuses maisons-jardin au Danemark sont conçues pour favoriser la détente et l'interaction sociale

Les pensées négatives et l'anxiété peuvent nous gâcher de nombreux moments : une psychologue explique comment les tenir à l'écart

Par Baptiste
3.262
Advertisement

L'esprit humain est changeant : une pensée tourmentée et obsessionnelle peut facilement réapparaître au milieu de la journée et gâcher même les heures de sommeil. La réprimer ne servirait à rien. Comme le disait Fiodor Dostoïevski : "Essayez de ne pas penser à un ours polaire, et vous verrez que cette chose maudite vous reviendra à l’esprit chaque minute."

Et c'est d'autant plus vrai pour les pensées négatives qui nous persécutent. Que peut-on faire pour calmer un esprit anxieux ? Voici quelques suggestions utiles, qui proviennent de la Dr Melanie Greenberg, psychologue, enseignante et auteure de The Stress Proof Brain, un ouvrage consacré à la gestion efficace de ses émotions.

1. Pratiquer la distanciation cognitive

Essayez de voir vos pensées anxieuses comme des hypothèses et non comme des faits. Les pensées anxieuses sont souvent la façon dont l'esprit essaie de vous défendre de l'avenir : l'avenir peut être incertain ou négatif, mais cette hypothèse ne signifie pas qu'il le sera. Par exemple, le contraire pourrait se produire.

2. La défusion cognitive

Considérez les images de votre esprit comme des données en mouvement, plutôt que comme des vérités objectives. Notre cerveau est hypersensible aux menaces et aux dangers parce que cela a permis à nos ancêtres de survivre. Choisissez de croire ou non vos pensées : vous avez la liberté de les rejeter.

3. Pratique de la conscience de soi

Apprenez à "observer" vos pensées, plutôt que de réagir à cause d'elles.

4. Se concentrer sur le présent

Votre esprit crée des histoires sur qui vous êtes, votre confiance et votre attractivité, mais ces histoires ne sont pas toutes vraies. Parfois, notre esprit est influencé par des expériences passées négatives et non par la réalité. Notre esprit les traite de la même façon, mais la réalité et l'expérience sont différentes.

image: Unsplash

5. Donnez une étiquette à votre pensée

Définissez le type de pensée que vous avez. Observez vos pensées et lorsque vous remarquez que vous êtes confronté à une préoccupation (par exemple, que vous risquez d'échouer), identifiez-la comme une "préoccupation" et non comme une "réalité". Cela vous éloigne du contenu littéral de vos pensées et vous donne plus de conscience.

6. Élargissez vos horizons

L'anxiété fait nous concentrer sur les menaces sans tenir compte des autres aspects.

7. Continuez votre chemin

S'inquiéter d'un problème sans trouver de solution ne vous aidera pas à le résoudre. Lorsque vous avez une préoccupation, essayez de faire autre chose et n'y pensez pas : cela vous stimulera à trouver des solutions.

8. Décidez si une pensée est utile

Ce n'est pas parce qu'une pensée est vraie qu'il est utile de la rendre obsessionnelle. Si vous avez peu de chances de réussir quelque chose, se concentrer sur cette pensée "vraie" ne fera que vous démotiver et vous bloquer.

Pouvoir mettre de côté les pensées négatives est une tâche difficile. Mais ces conseils utiles peuvent être une première étape pour simplifier beaucoup de réflexions, d'angoisses et de préoccupations qui nous persécutent, et ainsi essayer de vivre mieux.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci