Dysthymie, le trouble dont nous sommes nombreux à souffrir sans le savoir. Apprenons à le reconnaître - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Dysthymie, le trouble dont nous sommes…
Aussi petites que détaillées: voici les mystérieuses gravures en miniature du 16e siècle Corrida et pas seulement: voici les traditions douteuses de taureaux espagnols que vous ne connaissiez pas

Dysthymie, le trouble dont nous sommes nombreux à souffrir sans le savoir. Apprenons à le reconnaître

3.013
Advertisement

La dépression est l'un des troubles psychologiques les plus communs et difficiles à affronter, car il nous fait souvent sentir seuls et surtout mal compris. Nous en souffrons sans s'en rendre compte ou sans nous l'admettre, mais la dépression n'existe pas qu'en une seule forme. Celle plus légère s'appelle la dysthymie, elle est plus subtile et répandue que nous le pensons.

La dysthymie.

image: pixabay.com

Se rendre compte de souffrir de dysthymie peut prendre du temps, surtout parce que ses caractéristiques sont souvent associées au caractère ou à la manière d'être d'une personne, ce qui empêche de prendre des mesures adéquates et de se faire aider. Mais ne pas se fairea assister par un spécialiste est une erreur, pour ne pas être dépendants de la tristesse, de l'anxiété et des mauvaises sensations qui sont enracinées en nous jour après jour et qui nous amèneraient - comme l'a déclaré l'expert en neurosciences, le professeur Claudio Mencacci du Département des neurosciences de l'Hôpital Fatebenefratelli de Milan dans une interview - à la dépréciation de tous nos rapports sociaux, ainsi que ceux professionnels.

La dysthymie, cependant, a de vrais symptômes et une fois reconnus, vous pouvez faire quelque chose.

image: pixabay.com

Selon la Harvard Medical School  le principal symptôme est un sentiment de tristesse, de mélancolie et de douleur qui dure depuis au moins deux ans. D'autres symptômes peuvent inclure l'insomnie (ou l'hypersomnie), le manque d'appétit ou trop d'appétit, une faible estime de soi, un sentiment d'insécurité et d'inefficacité, la dévalorisation de soi; mais aussi difficulté à se concentrer et à prendre des décisions, fatigue et manque d'énergie. En général, ces symptômes ne sont pas présents tous ensemble et sont atténués par rapport à ceux ressentis dans le cadre d'une dépression.

Que faire?

Il suffit de contacter un psychothérapeute et d'obtenir des conseils (souvent gratuits). La psychothérapie cognitivo-comportementale a eu de bons effets dans le traitement de la dysthymie, mais aussi celle systémique a eu des résultats positifs. Certaines formes de méditation peuvent également aider à supporter les états dysthymiques.

N'ayez pas peur de ces noms (ce ne sont que des mots!), si les choses vont mal, cela ne signifie pas que cela sera le cas pour toujours. C'est à vous de faire quelque chose.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci