8 choses que vous pouvez faire immédiatement si quelqu'un fait une crise de panique - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
8 choses que vous pouvez faire immédiatement…
17 idées ingénieuses que chaque parent devrait garder à l'esprit Canicule record au Royaume-Uni : des images à la fois hilarantes et inquiétantes

8 choses que vous pouvez faire immédiatement si quelqu'un fait une crise de panique

Par Laura
9.585
Advertisement

Lorsque vous êtes en proie à une crise de panique, vous vivez un moment de peur profonde sans avoir une raison apparente de l'être. C'est probablement la forme d'anxiété la plus aiguë, qui atteint son apogée en quelques minutes. Les crises de panique peuvent être très effrayantes pour ceux qui les subissent, mais même pour ceux qui en sont témoins, il n'est pas facile de comprendre ce qui arrive à l'être cher. Bien qu'il existe des lignes directrices à suivre pour ceux qui en souffrent, pour ceux qui essaient de rester près de leurs proches en ces moments difficiles, la façon d'agir et de se comporter n'est pas très claire. C'est pourquoi nous nous sentons souvent impuissants et frustrés de ne pas être en mesure d'aider quelqu'un à qui nous tenons. Mais voici ce que nous pouvons faire dans ces cas-là :

via: NHS

Gardez votre sang-froid. Il n'est sans doute pas facile de rester calme alors que quelqu'un qu'on aime semble s'effondrer soudainement. Cependant, il est très important de ne pas ajouter plus d'anxiété, alors essayez de parler tranquillement, sans créer de confusion.

Ne rabaissez pas leurs sentiments. Même si lors d'une crise de panique, il n'y a pas de danger réel imminent, cela ne le rend pas moins réel aux yeux de ceux qui l'éprouvent. Les gens ressentent plusieurs sensations désagréables, dans ces cas-là : douleur physique, douleur abdominale, étourdissements, essoufflement et accélération des battements cardiaques. Ce ne sont pas des sensations agréables et entendre "c'est fini !" ou "ce n'est pas grave", n'aide en rien. Choisissez des mots qui peuvent offrir un peu de réconfort et rassurer l'autre personne, tels que : "Je sais que tu as très peur maintenant, mais je suis là avec toi" ou "du calme, on va s'en sortir ensemble".

Demandez-leur de quoi elles ont besoin. Chaque personne a besoin d'un type de soutien différent, demandez directement ce dont elle a besoin sans faire de suppositions. Sans exagération, bien sûr. Respectez toujours les temps de l'autre personne.

Rappelez-leur que tout sera bientôt fini. Une crise de panique dure rarement plus d'une demi-heure. Le pic maximum est atteint dans les 2-10 premières minutes. Il est donc très utile d'essayer de porter l'attention sur le facteur temps, de rassurer la personne paniquée en lui disant que bientôt tout sera fini.

Rappelez-leur que ce n'est pas dangereux. Certaines personnes décrivent la crise de panique comme une crise cardiaque mais, en réalité, il ne se passe rien d'aussi dangereux. Si la personne paniquée a effectué tous les tests et est en bonne santé, rappelez-lui qu'il est très peu probable qu'elle fasse une crise cardiaque. Tirez parti de cette pensée et soulignez que la crise de panique n'est pas aussi mortelle qu'une crise cardiaque pourrait l'être.

Advertisement

Respirez ensemble. Habituellement, les personnes qui ont une crise de panique ont tendance à respirer très irrégulièrement, trop rapidement. Une chose importante à essayer est de respirer ensemble, afin de réguler le souffle de ceux qui sont momentanément en panique.

Ne combattez pas la crise de panique, mais laissez-la passer. Même si les personnes souffrant de crises de panique aimeraient quitter des endroits trop bondés ou chercher des distractions au moment d'une crise, ce n'est peut-être pas la meilleure méthode si vous pensez à une stratégie sur le long terme. Il est important que les peurs et les crises de panique ne prennent pas le contrôle de nos vies. Alors, suggérez à la personne devant vous de s'asseoir et de laisser disparaître la crise.

Recherchez les distractions. Si vous constatez que la personne qui a une crise de panique tente de résister et de se battre le plus possible, recherchez une distraction. Posez-lui des questions sur les 5 premières choses qu'elle voit. Et puis, encore une fois, 4 choses qu'elle peut toucher, 3 qu'elle peut entendre et 2 qu'elle peut sentir. Tout ce qui doit être présent à ce moment-là.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci