Pourquoi certaines personnes mangent-elles beaucoup mais ne grossissent pas ? Voici l'explication scientifique - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Pourquoi certaines personnes mangent-elles…
Plus de 2000 personnes se rassemblent chez IKEA pour jouer à cache-cache : la police est obligée d'intervenir 20 images hilarantes qui prouvent que les oiseaux savent être très vilains (et même destructeurs)

Pourquoi certaines personnes mangent-elles beaucoup mais ne grossissent pas ? Voici l'explication scientifique

5.643
Advertisement

Beaucoup d'entre vous connaissent sans doute des gens qui, sans régimes hypocaloriques, sans des heures et des heures de gymnastique ou de traitements "révolutionnaires", parviennent à rester incroyablement - et bien sûr - minces. Et il ne s'agit pas seulement d'hommes et de femmes ne prêtant pas une attention particulière à la nourriture : ce qui suscite souvent le plus d'envie, c'est que ces gens mangent, et même beaucoup.

Il est donc naturel de se demander quel est le secret qu'ils cachent. Comment gardent-ils leur ligne tout en faisant des excès à table, sans se priver de quoi que ce soit ? L'explication existe et elle est scientifique. Voyons de quoi il s'agit.

via: SBS.com
image: Pixabay

La clé du "mystère", si l'on peut l'appeler ainsi, a été découverte par des chercheurs de Nestlé Institute of Health Sciences à Lausanne, en Suisse, et se situerait dans une étonnante efficacité de leurs cellules graisseuses.

Les scientifiques ont publié les résultats de leurs recherches dans The American Journal of Clinical Nutrition, les décrivant de façon détaillée. Pour résoudre ce problème de longue date, 30 hommes et 30 femmes ont été impliqués, définis comme "naturellement minces", c'est-à-dire avec un indice de masse corporelle inférieur ou égal à 18,5.

On a donné aux participants un rythme alimentaire régulier et on a constaté qu'ils ne présentaient aucun symptôme. Les chercheurs suisses ont ensuite analysé les tissus adipeux prélevés dans l'estomac, ainsi que des échantillons de sang, d'urine et de fèces, et sont arrivés à la conclusion que les cellules graisseuses de ces personnes possédaient des mitochondries - c'est-à-dire leurs centrales électriques - plus actives.

De plus, ces cellules graisseuses se sont révélées plus petites que la normale, bien qu'elles soient beaucoup plus efficaces que la norme. Ceci est dû à l'augmentation du travail des mitochondries, ce qui les rend plus aptes à gérer les aliments de façon optimale.

En somme, les cellules graisseuses des "éternellement minces" sont tellement habituées à brûler les graisses dès leur arrivée dans le corps, qu'elles ne laissent jamais le temps de s'accumuler. Concrètement, c'est le contraire de ce qui se passe chez les personnes obèses. C'est vraiment une chance d'avoir de telles caractéristiques, mais, au-delà de l'ironie du sort, enquêter sur les personnes qui mangent mais ne prennent pas de poids pourrait s'avérer utile dans la préparation de nouveaux régimes et traitements pour les personnes souffrant de troubles métaboliques.

Source:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci