Les allergies saisonnières sont de plus en plus agressives à cause des niveaux de dioxyde de carbone dans l'atmosphère : voilà pourquoi - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les allergies saisonnières sont de…
À l'étude un vaccin contre le cancer qui donne d'excellents résultats chez l'homme : voici comment il fonctionne L'espèce humaine représente 0,01% de la vie sur Terre, mais elle a éliminé 83% des mammifères et la moitié des plantes

Les allergies saisonnières sont de plus en plus agressives à cause des niveaux de dioxyde de carbone dans l'atmosphère : voilà pourquoi

2.027
Advertisement

Avec l'arrivée du printemps, les premières allergies saisonnières arrivent, une véritable souffrance pour tous ceux qui en souffrent : difficile de profiter des températures plus clémentes dans de telles conditions ! Si vous avez remarqué que vos allergies printanières ont augmenté progressivement d'intensité, c'est aussi en partie dû au changement climatique et à la présence de dioxyde de carbone dans l'atmosphère.

via: Ucsusa
image: Pxhere

Selon les estimations de l'Union of Concerned Scientists, le dioxyde de carbone est plus présent dans notre atmosphère parce que c'est un gaz à effet de serre produit par l'activité humaine qui "capte" la chaleur à la surface de la terre et augmente le taux de croissance des plantes ; la principale conséquence est que les niveaux de pollen augmentent, et donc les périodes allergiques sont plus longues.

L'augmentation des émissions de carbone augmente donc la température de surface de notre planète et, selon les recherches menées par AAFA (Asthma and Allergy Foundation of America), la relation entre les allergies saisonnières et le changement climatique est directement proportionnelle à l'augmentation des émissions de dioxyde de carbone dans l'atmosphère. Mais cela ne s'arrête pas là.

image: Pexels

Une nouvelle étude a prouvé que les plantes utilisent le dioxyde de carbone pour produire des "aliments" utiles au processus de photosynthèse, mais en même temps, il est vrai que l'excès de dioxyde de carbone dans l'atmosphère génère une augmentation des cas où les plantes "moins utiles" produisent plus de pollen, comme l'ambroisie. D'ailleurs, selon l'AAFA, l'ambroisie est la plante qui provoque le plus l'apparition de la saison des allergies appelée "rhume des foins".

Selon l'association, si l'émission de dioxyde de carbone se poursuit à ce rythme, la production de pollen d'ambroisie pourrait passer de 60 à 100% dans les 65 prochaines années. Et la fréquence des allergies augmentera en conséquence.

Ce n'est certainement pas une perspective attrayante pour tous ceux qui attendent avec impatience la fin du printemps et les innombrables allergies ennuyeuses decette période de l'année.

Source:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci