La Chine a construit le plus grand purificateur d'air du monde - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
La Chine a construit le plus grand purificateur…
Les enfants qui utilisent des tablettes et des smartphones risquent des retards dans le développement du langage : une étude le dit 24 images d'animaux camouflés que vous remarquerez à peine

La Chine a construit le plus grand purificateur d'air du monde

6.027
Advertisement

La pollution mondiale est un problème de plus en plus alarmant, c'est pourquoi certains des pays les plus industrialisés, les premiers responsables de cette situation environnementale tentent d'agir. Une très grande tour d'épuration vient d'être construite dans le nord de la Chine pour ramener le smog dans les environs à des niveaux acceptables. La construction en est encore à la phase expérimentale et s'inscrit dans un projet encore plus vaste et plus ambitieux....

Le plus grand purificateur d'air du monde a été construit à Xian dans le nord de la Chine. La tour de 100 mètres de haut a amélioré la qualité de l'air dans cette capitale de la province chinoise, qui lutte chaque année contre des niveaux de smog très élevés. La construction de cet impressionnant purificateur fait partie d'un projet de recherche de l'Institut pour l'environnement terrestre de l'Académie chinoise des sciences. Les experts ont constaté une amélioration réelle de l'air dans une zone d'environ 10 kilomètres carrés dans la ville, avec environ 10 millions de mètres cubes d'air produits par jour depuis que la tour est active.

Le système fonctionne grâce à des serres à la base de la structure, grandes comme la moitié d'un terrain de football, qui absorbent l'air pollué. L'air stocké est ensuite chauffé par l'énergie solaire et passe à travers plusieurs filtres de nettoyage avant d'être libéré. Lors des mois froids de l'hiver dans la ville de Xian, les niveaux critiques de pollution sont atteints, ceci est dû aux systèmes de chauffage encore alimentés au charbon de la ville. Même dans ces circonstances, la tour d'épuration a pu ramener le smog à des niveaux contenus, améliorant ainsi la qualité de l'air.

Advertisement

Au cours de ces périodes les plus polluées, les niveaux de particules fines les plus nocives pour la santé humaine (PM 2,5) ont diminué d'environ 15%. Les données recueillies au cours de cette première période d'activité sont encore préliminaires, la tour d'épuration fait en effet partie d'une expérimentation lancée en 2015 pour améliorer la qualité de l'air de manière artificielle et économique dans les grandes villes chinoises.

Le projet initial, tel que décrit dans une demande de brevet datant de 2014, prévoyait la construction d'une tour beaucoup plus grande, d'une hauteur de 500 mètres et d'une largeur de 200 mètres, avec des serres couvrant une superficie d'environ 30 kilomètres carrés. L'équipe de chercheurs de l'Académie chinoise des sciences espère construire, au terme de cette première phase expérimentale, d'autres tours capables de réduire les niveaux de pollution d'une petite ville entière : un beau projet qui relance la Chine dans la lutte contre la pollution mondiale !

Tags: ChineScienceVert
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci