Le tournant de la batterie liquide, qui produit de l'électricité et de l'hydrogène à partir du CO2 présent dans l'air - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le tournant de la batterie liquide,…
Les douleurs menstruelles sont comparables à une crise cardiaque, selon une étude 18 animaux si

Le tournant de la batterie liquide, qui produit de l'électricité et de l'hydrogène à partir du CO2 présent dans l'air

2.755
Advertisement

La recherche de sources d'énergie renouvelables efficaces pour remplacer les sources actuelles de combustibles fossiles devient de plus en plus urgente compte tenu des niveaux inquiétants de pollution mondiale actuels. C'est pourquoi des groupes de chercheurs du monde entier sont de plus en plus actifs dans ce domaine. Un groupe de scientifiques de l'Université nationale de science et de technologie d'Ulsan (Corée du Sud) a mis au point un système électrochimique capable de produire de l'énergie et de l'hydrogène en absorbant le CO2 présent dans l'air. 

Un groupe de scientifiques coréens de l'Université nationale de science et de technologie d'Ulsan (Corée du Sud), en collaboration avec des scientifiques de Georgia Tech (USA), ont développé un dispositif électrochimique capable d'absorber et de transformer le dioxyde de carbone en électricité et en hydrogène. Cette technologie, inspirée du rôle de l'océan dans le cycle du CO2, est structurée comme une sorte de grande batterie liquide, et son fonctionnement nécessite que le dioxyde de carbone soit absorbé et traverse un électrolyte aqueux. Il se produit ici une réaction qui produit des ions d'hydrogène et d'acide carbonique qui, par un processus électrochimique, sont utilisés pour produire de l'électricité et de l'hydrogène gazeux.

Ce dispositif, contrairement à d'autres, ne libère pas de CO2 sous forme de gaz d'échappement pendant le fonctionnement, mais la moitié du carbone utilisé est converti par l'électrolyte en bicarbonate de sodium. Des tests préliminaires ont montré un surprenant rendement de conversion du dioxyde de carbone de 50% en plus de 1 000 heures de fonctionnement sans aucun problème pour les électrodes. Il est encore trop tôt pour considérer cet appareil comme une alternative aux combustibles fossiles actuels, mais il faut également considérer que jusqu'à présent, les technologies de stockage et de conversion du CO2 en énergie étaient encore à l'étude.

Le faible taux de conversion et les besoins énergétiques élevés n'ont pas permis à de tels appareils de décoller, cette nouvelle cellule hybride est cependant capable de produire en continu de l'énergie et de l'hydrogène liquide dissolvant le CO2. Les conditions préalables sont donc réunies, il reste à voir si les technologies de ce type pourront se développer à grande échelle.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci