Manger du piment fait vivre plus longtemps: une étude découvre que cela réduit la mortalité de 13% - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Manger du piment fait vivre plus longtemps:…
L'homme traverse une crise de reproduction dramatique. Devinez à quoi c'est dû? Voyages aventure: 10 lieux abandonnées qui ont eu une histoire peu commune

Manger du piment fait vivre plus longtemps: une étude découvre que cela réduit la mortalité de 13%

2.391
Advertisement

Depuis quelques années, le piment profite à nouveau d'une popularité considérable: beaucoup ont essayé de le cultiver à la maison grâce à la plus grande facilité avec laquelle les graines et les plants peuvent être trouvés. Les variétés disponibles dans le commerce sont nombreuses: en effet, le piment est une épice connue et utilisée depuis des temps immémoriaux, et depuis lors, des croisements ont été créés à n'en plus finir.

Habanero, Habanero chocolat, Poblano, Amarillo... Peu importe ce que vous aimez le plus, il y a une bonne nouvelle pour vous, les amateurs du piquant: selon une étude menée par l'Université du Vermont, consommer du piment peut allonger votre durée de vie.

L'utilisation de piment est associée à une réduction de la mortalité de 13% pour les maladies cardiovasculaires et d'AVC.

image: pixabay.com

Ces petits aliments rouges seraient décisifs pour l'allongement de la vie: la clé réside dans la dégradation des lipides causée justement par les piments, protégeant ainsi contre l'hypercholesterolemia, l'obésité, le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires et athérosclérotiques.

Ils ont également une action antimicrobienne contre les champignons et les bactéries qui peuvent modifier la flore intestinale et déterminer l'apparition de maladies métaboliques.

L'étude de l'Université du Vermont a examiné un échantillon de volontaires qui ont participé à une recherche qui a duré entre 1988 et 1994.

Le résultat obtenu par les chercheurs est clair: les adultes qui consommaient du piment rouge avaient un risque plus faible de décès, à hauteur de 13%, par rapport à ceux qui ne l'utilisent pas régulièrement.

Le résultat de l'étude a besoin sans doute de plus amples approfondissements, mais en attendant, voici une bonne nouvelle pour les amateurs de la cuisine piquante!

Tags: AlimentsUtilesSanté
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci