Elle Est Considéré Comme La Joconde Des Années 30: Voici Qui Est La "Mère Migrante" De La Célèbre Photo - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Elle Est Considéré Comme La Joconde…
Voici quelques-uns des plus beaux peignes de l'antiquité... dont l'utilité était loin d'être élégante! Voilà pourquoi certaines personnes ont un petit trou sur l'oreille (et ce n'est pas un piercing!)

Elle Est Considéré Comme La Joconde Des Années 30: Voici Qui Est La "Mère Migrante" De La Célèbre Photo

26 Novembre 2016
1.860
Advertisement

Les cicatrices de la grande crise de '29 ne sont pas encore guéries: en Amérique, le souvenir de ces années tragiques qui ont plongé dans la pauvreté de nombreuses personnes est encore bien vif . De cette époque, la photo de la "Mère migrante" est devenue célèbre: elle immortalise une femme qui s'apprête à allaiter son enfant, les yeux fatigués, préoccupés mais en même temps plein de courage.

Qui est ce visage? Qui est cette femme, quelle est son histoire? Seulement des années plus tard on l'a découverte et il s'agit d'une certaine Florence Leona Christine Thompson.

Le photographe Dorothea Lange a rencontré Florence dans un camp pour migrants et pauvres en 1936: la femme s'était arrêté pour allaiter alors qu'elle se dirigeait en Arizona.

image: DOROTHEA LANGE/LIBRARY OF CONGRESS

La phrase qui représente le mieux la force de Florence, c'est elle-même qui le dit dans une interview en 1979. Avec les cheveux blancs et la peau profondément marquée du visage, elle a affirmé "Je pense qu'on ne peut pas prendre une femme d'aujourd'hui et lui faire faire ce que j'ai fait moi pour survivre."

"J'ai travaillé dans un hôpital. J'ai servi dans un bar. J'ai cuisiné. Je travaillais dans les champs. J'ai fait de tout pour donner de l'espoir à mes enfants. J'ai ramassé le coton pour 40 centimes l'acre. J'ai travaillé jusqu'à tard, quand il faisait si sombre qu'on ne voyait plus rien".

Florence Leona Christine Thompson est née le 1er septembre de 1903 dans l'Oklahoma.

image: DOROTHEA LANGE/LIBRARY OF CONGRESS

À 16 ans, elle épousa Cleo Owens avec qui elle a eu sa première fille. Dans la vie de Florence, 3 mariages vont suivre et 10 enfants. Quand son mari est mort de la tuberculose, la famille a déménagé en Californie: ici elle a rencontré Jim Hill avec qui elle s'est mariée. Dans les années trente, le couple a travaillé dans différentes fermes.

La relation avec Hill a pris fin après la Seconde Guerre mondiale: Florence avec ses 9 enfants ont changé de villes. Elle se procurait de quoi vivre en travaillant comme femme de ménage dans un hôpital.

Le dernier homme qu'elle a épousé était George Thompson: l'homme a dû faire face aux problèmes cardiaques de sa femme. Quand elle a dû subir une chirurgie cardiaque, la famille n'avait pas d'argent pour soutenir les coûts de l'intervention. Les enfants de Florence ont commencé à mendier.

Advertisement

La tentative de mendier de l'argent a échoué, parce que personne ne connaissait Thompson: en prononçant la "Mère migrante" ils onta réussi à recueillir 15 000 $.

image: DOROTHEA LANGE/LIBRARY OF CONGRESS

L'opération a eu lieu, mais elle n'a pas réussi à sauver la vie de la femme qui est morte le 16 Septembre 1983 en raison d'une crise cardiaque.

Quand Florence a rencontré la photographe Dorothea Lange, elle était seule avec ses enfants.

image: DOROTHEA LANGE/LIBRARY OF CONGRESS

La photographe lui a demandé de prendre des photos d'elle et de ses enfants, mais Florence a refusé bouleversée. Lange l'a convaincue en disant que les photos allaient montrer le vrai visage des migrants, qui ne sont pas des criminels et des délinquants comme on avait tendance à le penser.

La "Migrant Mother" est ainsi devenue une icône de l'Amérique.

Florence n'a toutefois jamais été heureux de la célébrité de cette photo.

image: DOROTHEA LANGE/LIBRARY OF CONGRESS

Dans l'interview de1979, elle a dit: "J'aurais été plus heureuse si cette image n'avait jamais été prise. Je n'ai jamais reçu un sou pour cette photo. La photographe n'a même pas demandé mon nom. Elle a dit qu'elle ne l'aurait jamais vendue et qu'elle m'en enverrai une copie. Mais elle ne l'a jamais fait".

Lorsque le journaliste a demandé: "Avez-vous déjà perdu l'espoir?", elle a répondu: «Non, si j'avais perdu l'espoir, ce pays n'aurait pas survécu".

image: Wikipedia

Sur la photo, la femme quelques années avant sa mort avec quelques-uns de ses filles.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

x

Recevez les meilleurs articles!

Inscrivez-vous à Curioctopus.fr et ne manquez pas les meilleures histoires de la semaine.

En vous inscrivant à la newsletter, vous acceptez la Confidentialité de Curioctopus.fr

Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci