Le coût de la beauté : selon certains historiens, Élisabeth I est morte à cause du maquillage particulier qu'elle portait - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le coût de la beauté : selon certains…
Les opposants aux vaccins représentent une menace pour la vie sur la planète : parole de l'OMS Un enfant de 3 ans s'est perdu 2 jours dans les bois : il affirme qu'un ours lui a sauvé la vie

Le coût de la beauté : selon certains historiens, Élisabeth I est morte à cause du maquillage particulier qu'elle portait

2.635
Advertisement

L'époque d'Elisabeth I est l'époque où l'appartenance aux classes aristocratiques trouvait reflet dans un visage rendu extrêmement pâle, à travers l'utilisation de divers cosmétiques et substances. Elisabeth Ier portait elle-même une épaisse couche de maquillage à base de plomb qui donnait à son visage un effet porcelaine sans défaut : selon les historiens, c'est précisément le plomb - et d'autres cosmétiques pour le moins douteux - qui a causé sa mort. 

On se souvient d'Elisabeth I pour avoir été une souveraine avec une poigne fer : elle n'a jamais voulu se montrer faible, même quand, au fil des ans, les premières rides ont commencé à apparaître. On dit que dans la dernière période de sa vie, elle portait une couche de maquillage de deux centimètres d'épaisseur.

Le maquillage préféré d'Elisabeth I était une poudre de plomb blanc et de vinaigre qui lui permettait de couvrir complètement les cicatrices que la variole avait laissées sur son visage quand elle était jeune. De plus, cela lui permettait d'obtenir l'effet porcelaine tant désiré par la famille royale de l'époque.

Le plomb abîme irréversiblement la peau en plus de provoquer la chute des cheveux. Le visage de la reine s'est corrodé par le maquillage au fil des ans, mais Elizabeth a fini par appliquer de plus en plus de poudre pour couvrir à la fois les cicatrices de la variole et celles causées par le plomb.

Comme si cela ne suffisait pas, on dit qu'à son époque, le maquillage ne s'enlevait pas le soir, mais qu'il se gardait même pendant une semaine, avec des ajouts de plomb de temps en temps : quand il fallait le retirer, la couche était si épaisse et compacte qu'il fallait utiliser du mercure pour l'enlever. 

Advertisement
image: Flickr

La poudre à base de plomb n'est pas le seul cosmétique toxique que la reine Elizabeth utilisait pour avoir l'apparence souhaitée : son rituel de beauté comprenait aussi du rouge à lèvres à base de mercure, qui lui donnait la couleur rouge vif de ses lèvres. Si la cause de la mort de la reine se trouve dans un empoisonnement par des substances toxiques, son rouge à lèvres n'est surement pas étranger.

Le mercure cause des pertes de mémoire, une irritabilité extrême et la dépression : tous les aspects que les biographies officielles signalent dans les derniers jours de la vie de la reine.

image: Flickr

Pour Elisabeth I, l'aspect physique était une véritable obsession : sous son règne est passée la loi interdisant aux artistes de peindre des portraits de la reine peu flatteurs - bien que certains portraits non officiels illustrant son vieillissement ont resurgi. 

Parmi les causes qui ont conduit à la mort d'Elisabeth Ier, les historiens esquissent quelques hypothèses en plus de l'empoisonnement pour les cosmétiques utilisés :

  • Infection virale ou cancer ;
  • Problèmes circulatoires causés par l'anneau royal qu'Elisabeth n'a jamais enlevé pendant 45 ans ; les médecins lui ont conseillé de se faire opérer pour l'enlever, mais elle s'y est opposée.

Il n'y a aucune certitude quant à la cause réelle de sa mort : en tout cas, toutes ces hypothèses en disent long sur le caractère d'un personnage qui a laissé une trace indélébile dans les pages de l'Histoire anglaise.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci