Voici qui étaient les exterminatrices de Dahomey, les femmes les plus redoutées de l'histoire - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Voici qui étaient les exterminatrices…
Il voulait que son CV soit plus fort que tous les autres: il va y arriver d'une manière BRILLANTE! Il va au refuge pour adopter un chien, mais il ne sait pas qu'à partir de ce moment, sa vie va changer

Voici qui étaient les exterminatrices de Dahomey, les femmes les plus redoutées de l'histoire

4.548
Advertisement

Qui a dit que la guerre est seulement pour les hommes? Elles ont été renommés les Amazones Dahomey et sont les seules troupes de combat composées de femmes.

Il s'agit d'un groupe entièrement féminin de femmes d'Afrique subsaharienne qui ont quitté les colons européens à leur sort pour devenir protectrices de leur roi dans le royaume de  Dahomey, ce qui est maintenant connue comme la République du Bénin. Mais de quoi étaient capables ces femmes guerrières redoutables?

Leur nom était "N'Nonmiton", ce qui signifie "nos mères".

Décrites comme intouchables, les Amazones Dahomey étaient vierges.

Advertisement

Leur particularité? Elle avait l'habilité de décapiter rapidement leurs victimes!

Elles étaient armées de fusils et de machettes et à partir du début du 19e siècle, elles sont devenues encore plus dévouées à leur roi.

Elles étaient recrutées dès leur très jeune âge, elles étaient armées dès l'âge de 9 ans!

Advertisement

Certaines femmes s'enrôlaient volontairement...

... D'autres étaient "inscrites au programme" de formation par leurs maris parce que considérées comme hors de contrôle!

Advertisement

On leur apprenait à être fortes, rapides, impitoyables et prêtes à supporter la douleur.

Alors qu'elles étaient en service comme de vrais soldats, les N'Nonmiton ne pouvaient pas avoir d'enfants.

Advertisement

Si les Français tentaient d'approcher les guerriers et de les séduire, ils étaient retrouvés morts dans leurs lits.

En 2015, un artiste de rue français, YZ, opérant au Sénégal, a rendu hommage à la force de ces femmes ...

... Et a ainsi imprimé des photos des guerrières sur les murs de certaines maisons, pour rendre leurs profils immortels!

Tags: FemmesHistoire
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci