Ada Lovelace, la première programmeuse de l'histoire : un esprit brillant qui est resté pendant des années dans l'oubli - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Ada Lovelace, la première programmeuse…
Une start-up conçoit une maison Un homme parvient à immortaliser trois lynx dans des photos mémorables : ils semblent s'être mis en pose

Ada Lovelace, la première programmeuse de l'histoire : un esprit brillant qui est resté pendant des années dans l'oubli

Par Baptiste
2.582
Advertisement

Il est toujours fascinant de découvrir des aspects moins connus de l'histoire et des outils qui sont aujourd'hui littéralement notre pain quotidien. Pensez aux ordinateurs, par exemple : ces dernières années, leur utilisation a connu une croissance exponentielle ; les choses qui fonctionnent grâce à un "cerveau" électronique sont si nombreuses que, souvent, nous ne les remarquons même pas.

C'est pourquoi il est étonnant d'entrer en contact avec la vie plus ou moins connue de personnalités qui ont apporté une contribution fondamentale pour que leur avenir devienne réalité. Malheureusement, il y a beaucoup de femmes qui, en ce sens, sont restées dans l'ombre et, bien que celle dont nous allons vous parler soit assez connue aujourd'hui, nous sommes sûrs que la plupart des gens ne la considéreraient pas comme la "mère de la programmation informatique". Mais c'est précisément le cas, comme le montre l'extraordinaire histoire d'Ada Lovelace.

L'histoire nous apprend que c'est souvent des expériences les plus difficiles et les plus traumatisantes que naissent les personnalités les plus brillantes. C'est également le cas d'Ada Lovelace, née Augusta Ada King en 1815, qui a passé une enfance assez complexe. Fille légitime du célèbre poète anglais Lord George Byron et d'une mère avec laquelle la relation a toujours été extrêmement conflictuelle, la petite Ada s'est repliée sur elle-même et a vite appris à grandir.

C'est cependant de sa mère qu'Ada a été dirigée pour entreprendre des études de mathématiques, précisément celles qui l'ont amenée à devenir la première programmeuse au monde et à apporter une contribution fondamentale au développement du moteur analytique créé par Charles Babbage.

Curieuse, précoce et dotée d'un esprit brillant, elle s'est consacrée dès son enfance à des études et des recherches sur ce qui captait le plus son attention. Les mathématiques, les mathématiques et encore les mathématiques : cette discipline semble avoir suscité un immense intérêt chez Ada, qui a grandi en rencontrant et en collaborant avec certaines des plus importantes personnalités scientifiques de l'époque. Ses théories et ses études étaient vraiment en avance sur leur temps, et il n'a pas fallu longtemps pour que l'on se rende compte de leur importance. De fait, elle a été l'une des premières femmes à être admise à la Royal Astronomical Society.

Lorsqu'elle a rencontré Babbage, inventeur et mathématicien, Ada avait 17 ans. Cet homme est rapidement devenu le véritable mentor d'Ada, qui a eu la chance d'être aimée et soutenue dans ses activités également par son mari, le comte William de Lovelace. Babbage, qui travaillait sur une machine de calcul différentiel, a commencé à collaborer avec la jeune mathématicienne et c'est grâce à ses travaux que de nouvelles formes de programmation, toujours utiles aujourd'hui, ont été développées.

Advertisement

À cet égard, on peut dire qu'Ada a été à l'origine de la création de l'ancêtre de tous les logiciels, dans son cas un programme pour ordinateurs capable de répéter une série d'instructions, qui a jeté les bases de l'informatique moderne. C'est en effet à l'algorithme développé par cette femme (définie par Babbage comme "l'enchanteresse des nombres") que le mathématicien anglais Alan Turing s'est inspiré pour créer le premier ordinateur.

 

Comme cela arrive souvent, la renommée d'une personnalité aussi brillante a été "découverte" avec le temps, à tel point que les études de Lovelace n'ont été concrétisées que plusieurs décennies après sa mort. Après avoir souffert du choléra au début de la vingtaine, Ada est morte en 1852, à l'âge de 36 ans seulement, terrassée par une tumeur. Une fin triste et bien trop précoce pour une grande femme qui, en silence mais en même temps avec passion et ardeur, a laissé une marque importante pour nous tous, projetée dans l'avenir.

 

Tags: ScienceFemmesHistoire
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci