Des chercheurs japonais impriment en 3D un morceau du très prisé bœuf wagyu : il est identique à l'original - Curioctopus.fr
x
Des chercheurs japonais impriment en…
Des scientifiques découvrent que les sèche-mains constituent une menace pour la santé publique Il gare sa voiture dans une zone de stationnement interdit et bloque le camion poubelle : les habitants se vengent

Des chercheurs japonais impriment en 3D un morceau du très prisé bœuf wagyu : il est identique à l'original

11 Septembre 2021 • Par Baptiste
1.367
Advertisement

Ces dernières années, la technologie d'impression 3D est devenue de plus en plus populaire dans divers domaines. De la production d'objets quotidiens à la médecine et à la recherche scientifique, les applications de cette façon de fabriquer des objets à partir d'un modèle numérique tridimensionnel sont multiples.

Auriez-vous jamais pensé que de la nourriture pourrait être produite de cette manière ? La réponse est oui, et à en juger par ce que les scientifiques de l'université japonaise d'Osaka ont "imprimé", il est possible de le faire assez fidèlement. Qu'ont-ils réalisé ? Simple, mais incroyable : un morceau de viande provenant de la très prisée coupe de bœuf wagyu.

via: Nature

Il s'agit d'un morceau de viande identique à une découpe d'origine animale en termes de couleur, de forme et même de veinage. Mais c'est l'origine qui la rend si spéciale. La raison ? Il ne provient pas d'un animal abattu, mais de ses fibres cellulaires, prélevées et "assemblées" pour créer un produit parfait par bio-impression.

Dans le but de prouver qu'il n'est pas nécessaire de sacrifier un être vivant pour obtenir de la viande de valeur, des scientifiques japonais ont créé leur propre expérience de laboratoire et partagé leurs conclusions avec le monde entier. Ce n'est pas la première fois que nous parlons de viande cultivée ou synthétique, mais celle-ci est vraiment impressionnante.

image: Nature

Non seulement parce que la viande wagyu est particulièrement prisée et très chère, provenant de bovins spécialement sélectionnés pour avoir des tissus riches en graisses non-saturées, mais aussi parce que c'est la première fois au monde que l'impression 3D va aussi loin. En utilisant des cellules souches et en organisant les muscles, les vaisseaux sanguins et la graisse, les chercheurs ont pu modéliser à la perfection ce qu'ils créaient, une viande presque indiscernable de l'original. Une sorte de "magie" rendue possible par la bio-impression tridimensionnelle.

Advertisement

"En améliorant cette technologie, a déclaré Michiya Matsusaki, l'un des responsables de l'étude, il sera possible de reproduire des structures complexes de la viande et d'apporter des modifications aux composants de la graisse et des muscles." Tout cela dans le but de fournir les futurs morceaux de viande cultivée qui reflètent parfaitement les besoins du consommateur, tels que la bonne quantité de graisse ou de nutriments.

L'idée est donc celle d'un avenir dans lequel la consommation de ces aliments est de plus en plus durable, tant du point de vue de l'environnement que des besoins ou problèmes spécifiques de chaque individu. On ne sait pas encore comment ces produits générés en laboratoire seront traités d'un point de vue réglementaire dans les différents pays, mais il est clair que cette technologie progresse à grands pas. Que pensez-vous de cette évolution technologique ?

Regardez la Vidéo:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci