Des scientifiques découvrent que les sèche-mains constituent une menace pour la santé publique - Curioctopus.fr
x
Des scientifiques découvrent que les…
Une entreprise transforme des containers métalliques en piscines intelligentes et durables Des chercheurs japonais impriment en 3D un morceau du très prisé bœuf wagyu : il est identique à l'original

Des scientifiques découvrent que les sèche-mains constituent une menace pour la santé publique

11 Septembre 2021 • Par Baptiste
1.451
Advertisement

Nous trouvons souvent des sèche-mains dans les toilettes publiques. Nous pensons qu'ils constituent une bonne alternative aux serviettes ou lingettes jetables, mais une équipe de chercheurs a découvert qu'il n'en est rien. En 2014, une équipe de chercheurs de l'université de Leeds a annoncé que les sèche-mains représentaient un danger pour la santé publique, car ils propagent les bactéries de manière rapide et inquiétante.

Bien que ces outils ne soient pas touchés, ils ne constituent pas pour autant des solutions hygiéniques. La plupart des gens ne se lavent pas correctement les mains, ce qui signifie que les bactéries - en raison du fort jet d'air - s'échappent des mains mal lavées des personnes et se retrouvent dans l'air et sur les surfaces voisines en quantités inquiétantes. Il y a de fortes chances pour que l'on sorte des toilettes avec plus de bactéries qu'à l'entrée.

Les chercheurs, dirigés par le professeur Mark Wilcox, ont décidé d'étudier comment les méthodes de séchage des mains influencent la propagation des bactéries. La recherche visait à étudier, avant tout, la situation hygiénique des toilettes des hôpitaux. L'enquête a été menée dans des hôpitaux de trois villes différentes. Dans chaque hôpital, les toilettes ont été examinées et des serviettes en papier ou des sèche-mains ont été installés. Des échantillons ont ensuite été prélevés dans l'air et sur les surfaces des toilettes pendant 4 semaines. Les recherches ont montré que les sèche-mains libéraient 27 fois plus de bactéries dans l'air que les serviettes en papier. Après s'être dispersées dans l'air, les bactéries ont continué à circuler pendant environ 15 minutes.

Le professeur Wicox a déclaré : "Le problème commence parce que certaines personnes ne se lavent pas correctement les mains. En effet, le sèche-main crée un aérosol qui contamine les toilettes, y compris le sèche-main lui-même et potentiellement les lavabos, le sol et d'autres surfaces, selon la conception du sèche-main et l'endroit où il est placé. Les serviettes en papier, en revanche, absorbent l'eau et les microbes laissés sur les mains et, si elles sont jetées correctement, le risque de contamination croisée est moindre. Par conséquent, nous pensons que les sèche-mains ne sont pas adaptés au milieu clinique". À la suite de ces recherches, les responsables de la santé de certains pays ont mis à jour leurs directives pour décourager l'utilisation de ces outils dans les services publics.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci