Elle accouche de sa fille sans vie : ses employeurs lui refusent un congé de maternité - Curioctopus.fr
x
Elle accouche de sa fille sans vie :…
Ce photographe élimine les téléphones de ses photos pour nous montrer à quel point nous sommes absorbés par la technologie 20 ratés flagrants de personnes qui devraient sérieusement penser à changer de métier

Elle accouche de sa fille sans vie : ses employeurs lui refusent un congé de maternité

31 Mars 2021 • Par Baptiste
1.338
Advertisement

Il est difficile d'imaginer ce que peut ressentir une femme enceinte qui ne parvient pas à donner naissance à son bébé. C'est probablement l'une des plus grandes douleurs que l'on puisse vivre, l'une de ces expériences traumatisantes qui demandent du temps pour s'en remettre, du respect et de la compréhension.

Toutes ces possibilités n'ont malheureusement pas été offertes à Elizabeth O'Donnell, une enseignante d'école primaire de 30 ans originaire de Washington qui a fait parler d'elle après avoir partagé sa triste histoire. Au septième mois de sa grossesse, cette femme a perdu le bébé qu'elle portait. Mais après avoir accouché son bébé sans vie, un autre traumatisme est venu s'ajouter à la douleur qu'elle ressentait : en raison de l'issue de sa grossesse, l'école a refusé de lui accorder un congé de maternité.

via: NBC News

Elizabeth a su que quelque chose n'allait pas lorsque, pendant une journée entière, sa petite fille n'a montré aucun signe de vie. Elle s'est précipitée à l'hôpital et a reçu la terrible nouvelle des médecins : le petit cœur d'Aaliyah a cessé de battre et elle doit accoucher immédiatement. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette perte a été dévastatrice : en l'espace de quelques heures, cette femme est passée du bonheur pur au désespoir total. Pour elle, cependant, la douleur n'était pas encore terminée.

"J'ai écrit un e-mail au district scolaire de Columbia, raconte-t-elle, pour dire que ma situation avait changé et que je n'aurais besoin que de huit semaines de récupération après l'accouchement." La réponse ? Aussi choquante qu'inattendue. "Ils m'ont répondu que je n'avais plus droit au congé de maternité payé."

Malgré l'expérience horrible et les complications de santé de cette femme de 30 ans, ses employeurs lui ont refusé ce qui lui était dû. La raison ? Sa fille était née sans vie, et pour le district scolaire, c'était comme si la petite fille n'avait jamais existé. "Mon corps avait besoin de récupérer, raconte encore Elizabeth, c'était choquant et douloureux."

Difficile à croire, quand on sait que cette femme s'est vu refuser des fonds parce qu'"elle n'avait qu'à s'occuper d'elle-même", alors qu'elle avait pris soin de prévenir à temps de l'issue tragique de la grossesse. Après les premiers moments de choc, Mme O'Donnell a décidé de passer à l'action, en intervenant en première ligne pour changer des situations comme celle qu'elle avait vécue.

Advertisement

Ce fut le début d'un long et pénible conflit juridique entre Elizabeth et le district scolaire, qui a soulevé une véritable affaire. Malgré la décision irrévocable de lui refuser son congé de maternité, la femme a reçu un large soutien de la part de centaines de personnes. "Je ne demande pas plus que ce qui m'est dû en tant que femme qui a accouché, a encore déclaré cette malheureuse maman, aucune femme ne devrait avoir à subir ce traumatisme, le district n'a eu aucun respect pour ma situation."

Plus déterminée que jamais, Elizabeth est loin d'être vaincue. Elle est maintenant retournée à l'enseignement, mais elle n'abandonnera pas sa cause. L'histoire qu'elle a vécue lui donnera l'élan nécessaire pour veiller à ce que d'autres femmes n'en fassent pas cette expérience elles-mêmes à cause de règles et de règlements qui devraient peut-être, parfois, être rendus plus souples et plus humains.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci