Une infirmière se moque d'un enfant atteint d'une pathologie congénitale sur les réseaux sociaux : elle est renvoyée - Curioctopus.fr
x
Une infirmière se moque d'un enfant…
Voici la bière la plus forte du monde : un seul verre suffit pour dépasser les limites Audacieux ou innovant ? 15 combinaisons alimentaires qui laissent plus de questions que de réponses

Une infirmière se moque d'un enfant atteint d'une pathologie congénitale sur les réseaux sociaux : elle est renvoyée

07 Octobre 2021 • Par Baptiste
1.140
Advertisement

Nous sommes tellement habitués à parler de ce qui nous arrive et de nos expériences sur les réseaux sociaux que nous ne réalisons souvent pas que nous réagissons de manière excessive, que nous dépassons les limites et que nous manquons de respect vis-à-vis des autres. Nous faisons tous ce que nous voulons avec nos réseaux sociaux, mais cela ne signifie pas que nous nous comportons mal et que nous manquons de respect aux autres. C'est pourtant ce qu'a fait Sierra Samuels, une infirmière de l'unité de soins intensifs néonatals de l'hôpital Jackson Memorial à Miami.

via: nypost

Sierra a été licenciée pour avoir publié sur son profil Instagram une photo se moquant d'un nourrisson atteint d'une maladie congénitale. La femme a publié le post, sans se douter des répercussions que ce geste allait avoir : l'hôpital a ouvert une enquête. Dans le post, la femme dit : "Ma soirée se passait bien, puis boum !" En plus de la photo du bébé, la femme a associé des hashtags sur le problème congénital du bébé : la gastroschisis, un défaut dans la paroi abdominale, et l'intestin se trouve à l'extérieur du corps. La femme s'est non seulement moquée de l'enfant mais a également violé sa vie privée en publiant ses photos sans le consentement des parents.

 

Mais ce n'est pas tout : la femme a posté à plusieurs reprises des photos d'elle au travail. Lorsque les photos ont été publiées et que l'hôpital a été informé de l'incident, les responsables de l'hôpital ont décidé de prendre des mesures et de licencier la femme. Ils ont décrit la vie privée du patient comme étant "une priorité absolue" et la violation commise par l'infirmière a fait l'objet d'une enquête.

Advertisement

Les responsables ont déclaré : "Les employés qui enfreignent ces règles de confidentialité, bien qu'ils aient été formés, sont passibles de mesures disciplinaires, y compris la suspension ou le licenciement." Ils ont poursuivi : "En plus de la violation générale que nous examinons ici, il y a un sens de la décence concernant les droits et les attentes que nous avons tous dans nos représentations et images." Cette femme a dépassé toutes les limites, a violé la vie privée et a fait preuve d'un manque de sensibilité envers les patients, envoyant un message offensant et inapproprié. 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci