"C'est très frustrant" : une athlète dénonce l'injustice de devoir faire du sport avec des femmes transgenres - Curioctopus.fr
x
"C'est très frustrant" : une athlète…
Il ne supporte pas de jeter les restes de nourriture et de les donner aux sans-abri : un employé est licencié 22 photos expliquent à la perfection pourquoi la Corée du Sud est un monde à part

"C'est très frustrant" : une athlète dénonce l'injustice de devoir faire du sport avec des femmes transgenres

07 Février 2021 • Par Baptiste
2.770
Advertisement

Depuis son entrée en fonction comme président des États-Unis d'Amérique, le président Joe Biden a signé plusieurs décrets dans divers domaines, dont le sport. Dans ce contexte, la mesure relative à l'inclusion des athlètes transgenres dans le sport féminin a fait l'objet de nombreux débats, afin de prévenir et d'éliminer tout type de discrimination due à l'identité de genre.

Parallèlement aux opinions favorables, un véritable chœur d'opinions contraires s'est élevé, surtout dans les domaines les plus conservateurs de la vie sociale. Les critiques portent notamment sur la prétendue injustice d'une telle mesure, qui placerait les femmes biologiques dans une situation clairement "désavantageuse" dans les compétitions sportives. Le débat est devenu houleux et il y a ceux qui, au-delà des préjugés et des factions, ont analysé en profondeur la loi sur l'équité sportive, pour savoir si c'est vraiment un acte inégal.

via: USA Today

"C'est très frustrant et démotivant" : c'est ainsi que la coureuse Madison Kenyon a commenté la compétition contre une athlète féminine transgenre. "Ce sont des hommes biologiques - a-t-elle ajouté, opposée à la mesure d'inclusion - il ne s'agit pas de discrimination, il s'agit de garantir ce qui est juste." Sur la même longueur d'onde que Kenyon, on trouve également plusieurs groupes qui se battent avec acharnement contre les réglementations prévues par Biden.

Mais le décret du président était-il vraiment un acte d'inclusion inégal ? C'est la question posée par ceux qui ont décidé de faire la lumière sur la controverse et ont découvert qu'en réalité, Biden n'a fait que renforcer et réitérer des dispositions déjà existantes, basées d'ailleurs sur des décisions historiques qui ont créé des précédents. Comme cela a été souligné, le décret présidentiel "se limite à l'application des décisions de la Cour suprême, réitérant la nécessité de faire respecter certains principes contraires à l'inégalité".

Il ne serait donc pas exact de prétendre que la mesure signée par Biden impose aux femmes transgenres de participer à des compétitions féminines, car les règles applicables à ces personnes étaient en fait déjà en place, de même que, comme mentionné, les décisions et les résultats des batailles juridiques menées au nom de l'inclusion. Au-delà de toute prise de position ou prétendue injustice, ce que la présidence américaine a donc fait, c'est veiller au respect des lois déjà en place, en demandant notamment aux institutions sportives qui reçoivent des fonds de l'Etat de les respecter.

Peu importe par qui et quand cette initiative a été introduite, le débat n'est pas nouveau, et voit deux lignes de pensée très déterminées. Qu'en pensez-vous ? Permettre aux femmes transgenres de participer à des compétitions féminines est-il un acte d'inclusion, ou est-ce une injustice envers les autres athlètes féminines ?

Tags: SportUsaActualité
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci