Une étude indique que les régimes vegan et végétariens pourraient augmenter le risque de fractures osseuses - Curioctopus.fr
x
Une étude indique que les régimes…
15 personnes qui ont contourné les règles de manière créative et légale Danger enterré : le changement climatique remet en lumière une base de missiles nucléaires de la guerre froide

Une étude indique que les régimes vegan et végétariens pourraient augmenter le risque de fractures osseuses

11 Décembre 2020 • Par Baptiste
6.695
Advertisement

Adopter une philosophie de vie basée sur la consommation de ressources non animales est un sujet très débattu depuis des années. Les positions de ceux qui décident de devenir végétariens ou végétaliens sont en effet confrontées à un grand nombre d'opinions et de points de vue. Sans vouloir entrer dans les raisons de ces choix, souvent dictés par un profond respect des animaux et de l'environnement, plusieurs experts se sont interrogés sur les effets que les régimes vegan ou végétariens ont sur la santé de ceux qui les pratiquent.

L'étude dont nous allons vous parler concernait précisément ce choix de vie. Cette recherche, probablement le travail le plus approfondi et le plus détaillé jamais réalisé sur le sujet, a mis en évidence des aspects intéressants de la relation entre la santé physique et les régimes alimentaires dépourvus d'aliments d'origine animale. Plus précisément, des chercheurs de l'université d'Oxford ont découvert que de tels régimes peuvent être bien moins "sains" que nous le pensons.

image: Pixabay

Les régimes alimentaires sans viande ni produits d'origine animale pourraient augmenter le risque de fractures de plus de 40 %. La santé des os est l'un des aspects sur lesquels Tammy Tong et son équipe d'étude se sont concentrés, en examinant près de 65 000 personnes sur une très longue période. De fait, l'étude a duré 27 ans, et les participants ont été divisés en végétariens, vegan, consommateurs de poisson et de viande.

Cette longue période d'observation a permis aux scientifiques de démontrer que les personnes qui ne consomment pas de viande ni de sous-produits animaux (dans le cas des végétaliens, même pas les produits laitiers et les œufs) ont des os plus fragiles et donc, en cas de problèmes, sont plus susceptibles de souffrir de fractures. En observant le régime alimentaire habituel des sujets et en surveillant leur santé grâce aux dossiers médicaux, il est apparu clairement que la faiblesse osseuse était liée à la nourriture qu'ils consommaient.

La carence en calcium et en protéines, et le fait que les personnes qui adoptent ces modes de vie ont tendance à être plus minces, entraînent une plus grande fragilité. Selon M. Tong, le type de fracture le plus courant est la fracture de la hanche, et il est évident que les risques augmentent chez les personnes âgées.

"À moins qu'ils n'intègrent un supplément adéquat de calcium et de protéines – ont commenté les chercheurs – il est peu probable que ces personnes en tirent suffisamment de leur seul régime alimentaire." Il s'agit sans aucun doute d'une étude qui incite à la réflexion et qui met en lumière des aspects intéressants de ces choix de vie.

Advertisement
image: Pixabay

Souvent, on a tendance à généraliser sans disposer de données concrètes, et ce sont précisément ces conclusions simplistes auxquelles la recherche a répondu. Pour un vegan notamment, il est certainement possible d'intégrer de la meilleure façon possible tout ce que la nourriture ne fournit pas, mais cela doit être fait scrupuleusement afin d'éviter des conséquences indésirables.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci