Être une personne hypersensible n'est pas une fragilité, mais un super pouvoir : c'est ce qu'affirme une psychothérapeute - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Être une personne hypersensible n'est…
Les troubles du sommeil pourraient anticiper l'apparition d'une maladie neurodégénérative : les études Égypte, découverte d'une momie de 2 500 ans parfaitement conservée : elle pourrait être la première de nombreuses autres

Être une personne hypersensible n'est pas une fragilité, mais un super pouvoir : c'est ce qu'affirme une psychothérapeute

Par Baptiste
2.938
Advertisement

Être très sensible n'est pas une faiblesse ou une fragilité négative, mais cela peut devenir une arme à notre avantage et un véritable super pouvoir. Dans la société dans laquelle nous vivons aujourd'hui, il ne semble pas y avoir de place pour l'authenticité, pour le trouble de l'âme, pour les sentiments et les émotions intérieures, même négatives. Tout est devenu apparence, une image en apparence parfaite d'une réalité subjective qui ne correspond pas à la vérité. C'est pourquoi les plus sensibles souffrent trop en silence.

image: Needpix

Nicoletta Travaini, psychologue clinicienne et psychothérapeute, s'est spécialisée depuis des années dans les études sur le phénomène assez fréquent de l'hypersensibilité. Avez-vous déjà été ému ou versé quelques larmes en lisant un roman, un article de presse ou en regardant un film, mais aussi en écoutant simplement une histoire racontée par vos amis ? Votre prédisposition naturelle à l'hypersensibilité peut être considérée comme une fragilité ou une faiblesse que vous voulez cacher, mais ce n'est pas du tout le cas.

Selon les mots de Travaini, la vulnérabilité est un véritable super pouvoir : tous ces "défauts" tels que l'excès de sensibilité, de timidité et d'introversion sont la clé essentielle qui nous relie à nous-mêmes et au monde qui nous entoure ; pour l'experte, ce n'est qu'en créant une harmonie entre le monde intérieur et extérieur que l'on peut trouver le vrai bonheur.

image: Pxhere

Selon la psychothérapeute italienne, toutes les émotions que nous ressentons, même les plus négatives, doivent être totalement assumées par notre être, acceptées et non rejetées comme une maladie à éradiquer à tout prix. Ce n'est qu'en acceptant des sentiments tels que la tristesse et la solitude et en les accueillant vraiment que nous pourrons atteindre un état de santé mentale équilibré et, peut-être, une vie plus heureuse avec nous-mêmes et avec les autres.

 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci