Michael, le modèle inquiétant qui montre comment pourrait devenir un "gamer" endurci dans les 20 prochaines années - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Michael, le modèle inquiétant qui…
Les photos spectaculaires de Jupiter prises par la NASA : des tempêtes et des cyclones hypnotiques traversent la surface de la planète géante gazeuse Une maison construite dans une véritable grotte : la maison parfaite pour ceux qui aiment les atmosphères naturelles mais élégantes

Michael, le modèle inquiétant qui montre comment pourrait devenir un "gamer" endurci dans les 20 prochaines années

Par Baptiste
2.083
Advertisement

Ils plaisent aux adultes comme aux enfants et souvent, grâce à la variété des titres et des sujets, ils peuvent satisfaire les goûts les plus divers. Nous parlons des jeux vidéo, véritables phénomènes de masse de notre époque, déclinés et disponibles dans des dizaines de modes et de supports différents.

Tôt ou tard, nous en avons tous essayé un, et le plaisir, dans de nombreux cas, est assuré. Il y a cependant des personnes qui considèrent les jeux vidéo comme une "mission", presque une raison de vivre dont il devient difficile de se détacher, au point de se priver de temps et de sommeil juste pour terminer des niveaux et des parties. Pour nous faire réfléchir au phénomène de la dépendance au jeu, une recherche a dévoilé Michael, un "modèle" à l'apparence plutôt inquiétante, qui montre les changements physiques d'un joueur assidu dans les 20 prochaines années.

Dos courbé à cause d'une mauvaise posture, cernes sous les yeux dus au manque de sommeil et à un temps trop long devant l'écran, peau pâle, obésité, tension dans les pouces, varices : Michael n'est assurément pas un "beau gosse", au contraire il montre brutalement comment le corps peut réagir si on ne change pas certaines habitudes.

Le modèle a été créé à partir d'une recherche menée sur les preuves, recueillies dans le monde entier, de l'impact d'un jeu excessif sur les personnes. La dépendance au jeu (gaming disorder) est une pathologie officiellement reconnue par l'Organisation mondiale de la santé comme un trouble psychologique.

Dans un besoin constant de jouer de plus en plus, on oublie pratiquement tout – y compris le sommeil – jusqu'à jouer 18 heures par jour. Les chercheurs ayant développé et partagé avec le monde Michael, ont donc rappelé que, notamment quand on est obligé de passer beaucoup de temps à la maison et que l'on est tenté de le passer avec des jeux vidéo, il est toujours bon de prendre soin de soi.

De l'exercice, une alimentation saine, des pauses fréquentes pour soulager les yeux, une posture correcte et une hydratation constante : autant de conseils pratiques que les gamers les plus endurcis peuvent et doivent mettre en pratique. Nul doute que personne ne veut finir comme le pauvre Michael !

Advertisement
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci