Découverte en Australie de 7 nouvelles espèces d'araignées paons : minuscules, colorées et capables de "danser" - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Découverte en Australie de 7 nouvelles…
À Turin, les eaux du Pô redeviennent limpides : un autre effet de l'arrêt des activités humaines L'art ancien des peintures cachées dans la tranche des livres : des chefs d'œuvre en voie de disparition

Découverte en Australie de 7 nouvelles espèces d'araignées paons : minuscules, colorées et capables de "danser"

Par Baptiste
2.777
Advertisement

Il y a des créatures que tout le monde n'aime pas. Pour certains, ils constituent même un réel danger, une source de peur et de dégoût que peu d'autres créatures sont capables de nourrir. Nous parlons des araignées, des arachnides divisées en 120 familles, pour un total de plus de 48 000 espèces.

Il est inutile de cacher que ces animaux n'éveillent pas la même "tendresse" ou le même plaisir esthétique qu'un chien, un chat ou d'autres animaux. Mais parmi elles, ce ne sont pas les espèces qui manquent et certaines sont si particulières qu'elles deviendraient "agréables" à certains égards. Les araignées paon (Maratus), par exemple, sont célèbres pour leurs couleurs vives et leurs danses de séduction : récemment, leur genre s'est enrichi de sept nouvelles espèces.

via: ABC

La découverte a eu lieu en Australie. Le chercheur Joseph Schubert, dans une étude publiée dans la revue Zootaxa, a annoncé que sept nouvelles espèces de ces invertébrés colorés ont été identifiées et classées entre les régions de Victoria et de l'Australie occidentale. Ce sont des créatures minuscules, de la taille d'un grain de riz, c'est pourquoi elles sont très difficiles à trouver.

Bien qu'elles soient inoffensives pour l'homme, comme beaucoup d'autres arachnides, les araignées paons sont également venimeuses. Elles "chassent" les mouches et les papillons de nuit, mais n'utilisent pas la toile habituelle pour ce faire : elles s'approchent lentement de leur proie et, quand elles sont sûres de ne pas avoir été remarquées, sautent.

Advertisement

Pour Schubert et les autres passionnés qui se consacrent à la recherche de ces espèces très spéciales, les araignées paons sont devenues presque une obsession, un intérêt vif et constant.

image: Imgur

Les sept espèces découvertes, pour eux, sont une véritable richesse, utile pour faire connaître au monde des créatures vraiment singulières. Schubert, racontant son expérience de découverte, de classification et de description des araignées paons, s'est notamment attardé sur le Maratus constellatus, une petite araignée qui, par les couleurs qu'elle possède, semble lui rappeler la Nuit étoilée du peintre Van Gogh.

Ce sont des créatures qui, bien qu'elles puissent impressionner certaines personnes, vues de près et observées dans leur comportement habituel, sont incroyablement fascinantes. Qui sait si, à l'avenir, nous apprendrons à connaître d'autres comme elles et qui sait si certaines personnes, en les regardant, seront capables de surmonter leur arachnophobie...

Advertisement
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci