Coronavirus, à Brescia les valves de réanimation sont épuisées : une équipe de scientifiques les imprime en 3D en quelques heures - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Coronavirus, à Brescia les valves de…
13 photos mémorables de chats noirs manifestant toute leur sympathie et leur élégance Il vendait du désinfectant pour les mains à des prix très élevés : Ebay et Amazon l'ont exclu et il reste avec 17 000 bouteilles invendues

Coronavirus, à Brescia les valves de réanimation sont épuisées : une équipe de scientifiques les imprime en 3D en quelques heures

Par Baptiste
6.559
Advertisement

Lorsque la technologie devient utile pour la vie quotidienne et les souffrances des gens, et qu'elle se projette dans le monde réel, les excellents résultats ne manquent pas. Et on en a la démonstration avec l'hôpital de Chiari en Italie.

Là-bas, depuis des jours, la situation sanitaire est vraiment dramatique : aux milliers de cas de contagion au Covid-19 qui sont enregistrés chaque jour s'ajoutent les inévitables répercussions sur les structures et le système de santé qui doivent faire face à l'urgence. Ainsi, lorsque les médecins ont réalisé que les stocks de valves pour un instrument de réanimation s'épuisaient et qu'ils ne pourraient pas les obtenir rapidement, les perspectives se sont encore aggravées.

via: La Stampa

Heureusement, le progrès technologique n'est pas toujours une sorte d'"exposition" des dernières sorties hi-tech, qui peuvent être difficiles à utiliser dans la réalité. Dans ce cas, la technologie est venue répondre à un besoin réel et urgent. Et elle l'a fait d'une manière extraordinaire.

Massimo Temporelli, physicien et divulgateur scientifique, a été l'un des "pionniers" italiens de l'impression 3D, la technique qui permet, rapidement et grâce à des imprimantes spécifiques, de créer n'importe quel objet à partir d'un simple dessin. Dès qu'il a appris la pénurie de valves à l'hôpital de Brescia, l'équipe du physicien s'est immédiatement activée. L'objectif ? Créer en 3D les outils nécessaires au fonctionnement des machines de réanimation.

Grâce au vaste réseau d'inventeurs et au Fab Lab de la région, Temporelli a pu entrer en contact avec un fabricant de Brescia qui a pu produire rapidement les valves. Il s'agit de Cristian Fracassi, ingénieur et entrepreneur local, propriétaire d'une société active dans le monde de l'impression 3D.

Les difficultés, pour lui, n'ont pas manqué. La société qui fabrique les valves a refusé de lui donner les détails des produits pour les imprimer, menaçant même de le poursuivre pour violation de brevet. Mais le jeune technicien n'a pas baissé les bras : il a récupéré les objets à l'hôpital, a mesuré et redessiné la pièce, puis l'a imprimée fidèlement à l'original.

Après les tests nécessaires, les valves imprimées en 3D sont effectives et peuvent être utilisées pour continuer à aider toutes les personnes qui en ont besoin, non seulement à Brescia, mais dans de nombreux autres hôpitaux du reste de l'Italie qui en ont besoin. En quelques heures seulement, ce qui ressemblait à une urgence dans l'urgence s'est donc transformé, grâce à l'ingéniosité de ces jeunes scientifiques, en une splendide démonstration de la façon dont la technologie peut se mettre au service de l'initiative humaine et sauver des vies.

Advertisement
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci