Les écrans rendent les enfants irritables, déprimés et paresseux : 6 façons dont ils agissent négativement sur le cerveau - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les écrans rendent les enfants irritables,…
Une île irlandaise recherche deux personnes pour gérer une auberge : l'occasion rêvée de retrouver le contact avec la nature Un ingénieur non-voyant a inventé un bâton avec Google Maps qui aide les non-voyants à se déplacer en ville

Les écrans rendent les enfants irritables, déprimés et paresseux : 6 façons dont ils agissent négativement sur le cerveau

Par Baptiste
20.797
Advertisement

Enfants dépressifs, apathiques, nerveux et irritables : il est de plus en plus fréquent de trouver chez les plus petits des troubles du comportement, diagnostiqués ou non. Une solution souvent proposée par les experts est celle d'une période "sans écrans", c'est-à-dire bien sûr les écrans électroniques : et dans ce cas, sans trop d'efforts, on améliore la qualité du sommeil, les enfants se montrent plus calmes et plus joyeux, on améliore la capacité d'attention, la capacité d'organisation et on augmente également l'activité physique. Mais pourquoi l'élimination drastique et prolongée (quelques semaines) est-elle si efficace ? Parce qu'elle inverse la plupart des dysfonctionnements physiologiques causés par une consommation quotidienne d'écrans.

Le cerveau des enfants en développement est beaucoup plus sensible aux stimuli des appareils électroniques : voici 6 façons dont les écrans produisent fréquemment des troubles de l'humeur.

image: pxfuel

1. Les écrans interfèrent avec les rythmes de sommeil au réveil. Les rythmes de sommeil et d'éveil sont régulés par la mélatonine, une hormone qui indique au corps quand il doit dormir et qui est libérée dans l'obscurité. Il a été observé que la lumière émise par les écrans agit comme un suppresseur de mélatonine, interférant avec les cycles naturels de sommeil et d'activité. Quelques minutes de lumière bleue suffisent pour retarder la sécrétion de l'hormone de quelques heures.

2. Les écrans désensibilisent le système de récompense du cerveau. L'utilisation d'écrans électroniques libère dans l'organisme des niveaux élevés de dopamine, l'hormone responsable du sentiment de bien-être dans la réalisation des objectifs. Cependant, lorsque le système de récompense est trop utilisé, il se désensibilise et il faut de plus en plus d'expériences stimulantes pour éprouver du plaisir.

image: pexels

3. Il existe des liens entre la lumière bleue de l'écran et la dépressionPlusieurs études ont montré que l'exposition quotidienne à la lumière bleue des écrans électroniques est liée à une augmentation de l'apparition de la dépression et des troubles connexes.

4. Les écrans déclenchent des réactions de stress. En cas de stress chronique, des changements hormonaux dans l'organisme sont déclenchés, ce qui peut entraîner une irritabilité accrue.

5. Les écrans surchargent le système sensoriel et fragmentent la capacité d'attention, de sorte que derrière un comportement "explosif" se cache toujours une incapacité d'attention : lorsque la capacité de concentration fait défaut, le processus de traitement des stimuli environnementaux est affecté, de sorte que les petits problèmes semblent insurmontables.

6. Les écrans diminuent le contact avec la nature et le mouvement physique. Le contact avec la nature peut rétablir la capacité d'attention et de concentration, réduire le stress et les états d'agressivité.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci