En Australie, 8 individus de diables de Tasmanie sont nés, des animaux en voie d'extinction - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
En Australie, 8 individus de diables…
Un iceberg de 1 636 kilomètres carrés s'est détaché de l'Antarctique oriental 25 photos montrent les réactions amusantes de certains animaux qui essaient de faire quelque chose pour la première fois

En Australie, 8 individus de diables de Tasmanie sont nés, des animaux en voie d'extinction

2.780
Advertisement

Le diable de Tasmanie (Sarcophilus harrisii) est un petit marsupial très fascinant qui vit exclusivement sur l'île de Tasmanie, au sud de l'Australie. Son apparence ressemble un peu à celle d'un petit chien ou d'un ours en peluche, mais c'est loin d'être un animal docile. Le diable de Tasmanie est de fait un petit prédateur carnivore ; le mâle adulte peut atteindre les 65 cm de long et peser jusqu'à 8 kg. C'est un petit animal qui, depuis de nombreuses années, est atteint d'un cancer transmissible très rare, qui a progressivement décimé sa population. Pour cette raison, le diable de Tasmanie est une espèce protégée car elle risque l'extinction. La bonne nouvelle est que l'Australian Reptile Park, en Nouvelle-Galles du Sud, a annoncé l'arrivée de huit petits diables de Tasmanie.

La disparition progressive des diables de Tasmanie est due à un certain nombre de facteurs, dont la chasse, la perte d'habitat et le cancer rare qui affecte souvent les marsupiaux en question. Tout cela a fait que toute la population des diables de Tasmanie a été décimée. Mais maintenant, ces huit naissances ravivent l'espoir d'un repeuplement de ce petit marsupial si menacé.

L'objectif de l'Australian Reptile Park est précisément de réintégrer les diables dans leur habitat naturel et de repeupler l'espèce.

Bonne nouvelle qui, nous l'espérons, mènera à d'autres nouvelles positives pour cet animal curieux.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci