Les hommes ont tendance à souffrir davantage des symptômes de la grippe que les femmes : une étude le suggère - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les hommes ont tendance à souffrir…
Avec cette structure gonflable, vous pouvez avoir votre pub irlandais dans le jardin ! La fumée des feux sibériens fait fondre la glace à des milliers de kilomètres de distance

Les hommes ont tendance à souffrir davantage des symptômes de la grippe que les femmes : une étude le suggère

Par Baptiste
10.451
Advertisement

La grippe est une maladie respiratoire infectieuse. Elle survient habituellement en hiver et ses symptômes peuvent aller de légers à très graves : fièvre, toux, mal de gorge, écoulement nasal, douleurs musculaires et articulaires. La grippe est la pomme de discorde entre les hommes et les femmes : les hommes se plaignent de douleurs intenses pendant la grippe et les femmes reprochent à leurs compagnons d'exagérer les symptômes de la maladie. Mais une nouvelle étude confirme l'opinion masculine !

Kyle Sue, professeur de médecine de base à la Memorial University de Terre-Neuve, a effectué des analyses sur le système immunitaire des souris et les conséquences que le virus de la grippe a sur elles. L'étude a été publiée dans le British Medical Journal et a révélé que les souris mâles sont beaucoup plus susceptibles de contracter la maladie que les souris femelles.

La raison pour laquelle les hommes contractent le virus plus facilement que les femmes est la présence de testostérone. Les fortes doses de testostérone affaiblissent le système immunitaire, surtout lorsqu'il s'agit de maladies qui affectent les voies respiratoires. D'autre part, l'œstradiol, l'hormone la plus présente dans l'organisme féminin, renforce le système immunitaire.

Appliquée à l'homme, l'étude confirme les résultats : les hommes sont plus sensibles à la grippe et souffrent davantage car la testostérone se comporte comme un immunosuppresseur ; quant à elles, les femmes sont plus fortes grâce à l'estradiol. Cependant, le Dr Sue a souligné qu'un système immunitaire moins robuste n'est pas seulement une limite : il apporte des avantages en termes de développement, de caractéristiques sexuelles secondaires et d'activité reproductive.

D'autre part, Helen Stokes-Lampard, présidente du Royal College des médecins généralistes, a rejeté les résultats de la recherche en affirmant que la littérature scientifique nous indique que la grippe n'est pas sexiste. Bref, le problème séculaire de la grippe ne semble pas encore avoir été entièrement résolu. Mais les hommes ont enfin une possibilité de défense quand ils sont accusés d'être des chochottes !

Source:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci