Les comportements typiques de la dépression occulte : comment les identifier et comment aider ceux qui en souffrent - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les comportements typiques de la dépression…
17 professeurs si géniaux qu'ils vous donneront envie de retourner à l'école 15 photos qui ont immortalisé de vrais éclairs de génie du système d

Les comportements typiques de la dépression occulte : comment les identifier et comment aider ceux qui en souffrent

898
Advertisement

Peut-on être déprimé tout en ayant l'air heureux et jovial ? Malheureusement, oui, si nous sommes affectés par la dépression occulte. A l'apparence c'est moins évident, bien sûr, mais c'est une pathologie aussi grave que la dépression "normale". Au contraire, dans certains cas, elle peut entraîner des conséquences plus graves.

Ceux qui ont eu affaire à des personnes déprimées savent qu'il existe des habitudes et des caractéristiques particulières qui les distinguent. Pour eux, il est difficile de trouver confiance et espoir, et il est presque impossible d'envisager les choses avec optimisme.

Que faire si on a devant nous une personne qui arbore des sentiments positifs alors qu'elle est déprimée et triste à l'intérieur d'elle-même ? C'est dans ce cas qu'il faut reconnaître les symptômes de cette dissimulation avant qu'il ne soit trop tard.

Les personnes extraverties et joyeuses, si elles souffrent de dépression, mettent plus de temps que les personnes introverties à surmonter leurs difficultés. Comme elles ont tendance à adopter une approche positive de la vie, elles ne sauront pas comment faire face aux grandes déceptions et à la tristesse chronique.

Les personnes souffrant de dépression latente ont souvent honte de montrer des changements. Si c'est une personne constamment joyeuse, elle aura peur de ne pas être acceptée avec son "nouveau" visage fragile et triste.

Anxiété, discours de situations passées non résolues, changements soudains d'expression, d'humeur ou même de la façon de manger : autant de petites choses qui peuvent s'avérer être des signes avant-coureurs de la dépression occulte.

Advertisement

Mais ce n'est pas tout. Même s'ils sont difficiles à "déchiffrer", il peut y avoir d'autres symptômes de dépression cachée. Par exemple, si nous voyons un ami ou un parent se décourager plus facilement que par le passé pour quelque chose qui l'enthousiasmait auparavant, il serait approprié d'étudier plus à fond les raisons de ce comportement.

Cacher sa tristesse en se concentrant sur le soin - parfois excessif - de son apparence physique est un autre signe caractéristique de quelque chose qui ne va pas, tout comme la colère soudaine, l'irritabilité brusque et un sommeil perturbé. Ces derniers sont des problèmes à attribuer non seulement au stress temporaire, mais peut-être aussi à un malaise constant et présent.

Si nous remarquons qu'il y a devant nous un membre de la famille, un ami ou une connaissance qui affiche de la joie mais qui dissimule des problèmes non résolus, commençons à lui prêter attention pour son bien-être.

Peut-être pouvons-nous d'abord chercher un canal de communication qui ne lui donne pas l'impression d'avoir été "découvert", mais qui parvienne à faire en sorte qu'il s'ouvre progressivement, tout en l'encourageant à rechercher de l'aide.

Il est donc essentiel d'instaurer la confiance. Ce ne sera certainement pas une promenade de santé, mais si la personne que nous voulons aider en tirera bénéficie et parviendra à surmonter ses problèmes, cela en vaudra la peine.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci