L'apparence d'une fraise et le goût de l'ananas : voici le fruit qui a risqué de disparaître et qui revient à la mode - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'apparence d'une fraise et le goût…
Amazon a mis en vente un kit pour une maison de jardin à assembler en seulement 8 heures Un artisan crée de superbes baignoires en utilisant la technologie navale, et le résultat est une œuvre d'art

L'apparence d'une fraise et le goût de l'ananas : voici le fruit qui a risqué de disparaître et qui revient à la mode

9.340
Advertisement

Avez-vous déjà entendu parler des fraises à l'ananas ? Si la réponse est "non", ne vous inquiétez pas : vous êtes en bonne compagnie. Ce fruit, du moins en Europe, est une "découverte" relativement récente.

Ce n'est ni une blague ni une curieuse manipulation génétique. Les fraises blanches (pineberry en anglais) sont de vraies fraises au goût d'ananas, avec des graines rouges et un contour blanc : tout le contraire des fraises que nous avons l'habitude de voir cette saison sur nos tables et dans les étals de fruits.

Ces fraises blanches, connues depuis le XVIIIe siècle, sont originaires d'Amérique du Sud. En particulier, l'espèce originale a été cultivée au Chili.

On les appelait Fragaria chiloensis et elles ressemblaient beaucoup à celles d'aujourd'hui. La différence, c'est que celles que nous connaissons maintenant ont été croisées avec les fraises rouges (vierges) qui venaient d'Amérique du Nord.

C'est de ce croisement qu'est née la pineberry, qui a conservé dans son nom une partie du mot pineapple, c'est-à-dire l'ananas. Son goût est de fait très proche du fruit exotique que nous connaissons tous, créant un mélange très spécial.

L'intérêt pour ce fruit original a été assez faible dans le passé, avec le risque qu'il disparaisse presque totalement.

Aujourd'hui, grâce à des projets de culture spécifiques promus au cours de la dernière décennie par différents agriculteurs européens, nous serons amenés à les connaître d'un peu plus près.

Leur culture à partir de graines n'est pas très facile, car il s'agit d'une greffe et, si elle n'est pas réalisée correctement, elle risque de créer un fraisier rouge normal.

Sur le marché, malgré les efforts pour les rendre populaires, elles restent encore assez rares. Mais si nous les trouvons, cela ne coûte rien de les goûter, compte tenu aussi de leurs propriétés bénéfiques, très similaires à celles des fraises traditionnelles.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci