Il faut passer à une semaine de travail de 4 jours, ce qu'affirment certains économistes - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Il faut passer à une semaine de travail…
Au Japon, les plaques d'égout sont de véritables œuvres d'art : se promener dans les rues, c'est comme visiter un musée L'Australie plantera un milliard de nouveaux arbres pour lutter contre le changement climatique

Il faut passer à une semaine de travail de 4 jours, ce qu'affirment certains économistes

1.623
Advertisement

Il suffit de feuilleter un livre d'histoire moderne pour comprendre comment il a fallu des décennies de luttes pour obtenir le droit de travailler pour une durée légale de 35 heures. Les temps changent et bientôt même la journée de travail standard ne pourrait plus être la même.

Selon les conditions de vie actuelles, une semaine de travail raccourcie à 4 jours serait nécessaire. Pas moins de deux économistes de premier plan affirment qu'un tel changement apporterait d'énormes avantages aux travailleurs et aux entreprises.

Selon Adam Grant, professeur à la Wharton School de l'Université de Pennsylvanie, et Rutger Bregman, historien et auteur de plusieurs ouvrages, la réduction de la semaine de travail apporte d'énormes avantages aux travailleurs et aux employeurs. Le premier est convaincu que si les heures de travail étaient réduites, le personnel serait en mesure de concentrer leur attention plus efficacement. De l'autre part, Bregman est confiant qu'en agissant de la sorte, les employés seront plus productifs et aideront les entreprises à réussir.

Les chercheurs qui ont analysé l'impact d'une semaine de travail de quatre jours ont constaté que les travailleurs étaient moins stressés, qu'ils étaient plus satisfaits de leur travail et qu'ils avaient un meilleur sens de l'équilibre travail-vie personnelle. Grant et Bregman s'entendent pour dire que travailler moins nous permet de ne pas trop modifier la production de l'état actuel, mais d'offrir une meilleure qualité.

image: maxpixel

Dans les années 1920 et 1930, Hendry Ford s'est rendu compte que le passage d'une semaine de travail de 60 à 40 heures amènerait ses employés à travailler avec plus d'énergie et d'intérêt, et avec une loyauté croissante envers la société.

Une étude récente de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a confirmé que les pays ayant une culture de longues heures de travail obtiennent souvent de mauvais résultats en termes de productivité et de produit intérieur brut (PIB).

Entre-temps, une société néo-zélandaise, Perpetual Guardian, a été ajoutée à la liste des sociétés qui ont déjà commencé à faire l'expérience de la semaine de travail réduite, avec des résultats surprenants. Serait-ce l'étincelle qui enflammera la mèche de la révolution professionnelle ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci