Une étude explique pourquoi les personnes ayant un QI élevé ont tendance à être moins sociables - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Une étude explique pourquoi les personnes…
Vous pouvez louer ce magnifique château dans le centre de l'Italie pour moins de 100 euros 10 faits qui montrent combien notre corps est complexe et mystérieux

Une étude explique pourquoi les personnes ayant un QI élevé ont tendance à être moins sociables

6.010
Advertisement

Une étude scientifique a été publiée sur la manière dont certains besoins ancestraux peuvent influencer le comportement moderne. En particulier, la recherche se concentre sur la relation entre la sphère sociale et le bonheur. Les résultats ont montré que les personnes ayant un QI plus élevé sont celles qui préfèrent être en contact avec peu de personnes, voire même mener une vie solitaire. Pour expliquer cela, les chercheurs qui ont mené l'étude, Norman P. Li et Satoshi Kanazawa, ont élaboré diverses explications et aussi ce qu'on appelle la "théorie de la savane".

image: pexels.com

Les deux chercheurs ont mené leur étude auprès d'environ 15 000 personnes âgées de 18 à 28 ans, à qui ils ont demandé dans quel environnement elles vivent (ville ou pays) et leur degré de satisfaction. Les deux ont trouvé un lien entre le QI, le niveau de bonheur, la densité de population et le nombre d'amitiés.

L'étude a révélé que les personnes ayant un QI plus élevé ont tendance à être plus heureuses lorsqu'elles n'ont pas de relations sociales trop fréquentes. Bien que les amis puissent certainement avoir un effet positif sur le stress, ils ne semblent pas influer sur la perception du bonheur et de l'épanouissement personnel. Toutefois, cela ne veut pas dire que les personnes très sociables ne sont pas très intelligentes : l'étude tient compte d'un très vaste échantillon, il est donc insensé de tirer des conclusions particulières sur un seul cas.

De plus, cette donnée du bonheur semble être étroitement lié à la densité : plus vous vivez dans des zones densément peuplées, moins vous souriez. De quoicela est-il dû ?

En ce qui concerne le bonheur et le QI, l'explication sur laquelle s'orientent les chercheurs concerne le temps. Les personnes ayant un QI plus élevé ont tendance à se concentrer sur des objectifs plus complexes et à long terme, et perçoivent les amitiés comme un coup d'arrêt qui les détourne de leur chemin.

Quant à la densité, voici ce qu'on appelle la "théorie de la savane" du bonheur. Selon les chercheurs, le cerveau humain a évolué pour vivre dans des contextes de faible densité et en petits groupes, comme sur le territoire de la savane africaine. Se retrouver "soudain" - cela équivaut en réalité à de nombreuses années, mais au niveau évolutif elles sont négligeables - vivre dans des villes à très haute densité, lui donne un sentiment subtil et constant de contrainte et d'inconfort.

Advertisement

Bref, il ne dit nulle part qu'il faut avoir un agenda rempli de rendez-vous et de contacts sociaux. Parfois, être seul avec soi-même est la bonne solution.... Même biologiquement.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci