Mains et pieds froids, qui changent de couleur : le syndrome de Raynaud est répandu, mais peu le reconnaissent - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Mains et pieds froids, qui changent…
21 objets ou créations design que vous voudrez absolument avoir 26 idées pour une pièce psychédélique que votre cerveau n'oubliera pas

Mains et pieds froids, qui changent de couleur : le syndrome de Raynaud est répandu, mais peu le reconnaissent

25.950
Advertisement

Ce n'est pas seulement une question d'intolérance au froid : derrière le syndrome de Raynaud, il y a un état clinique qui peut évoluer vers quelque chose de très grave pour votre santé. Les experts la classent parmi les troubles fréquents (observables chez 5-10% de la population), qui touchent principalement les femmes.

A la base de la sensation de froid aux extrémités du corps (mains, pieds et bout du nez) et du changement de couleur de la peau, il peut y avoir une condition bénigne ou une véritable maladie auto-immune.

De nombreuses personnes souffrent de l'arrivée du froid ou des changements de température causés par la variation soudaine de couleur des doigts ou des orteils : le froid n'est cependant qu'une conséquence d'un processus biologique impliquant les vaisseaux sanguins périphériques. Les artérioles qui irriguent les extrémités du corps se contractent excessivement provoquant d'abord une pâleur dans les membres concernés ; le flux sanguin bloqué finit alors par stagner dans les vaisseaux provoquant une cyanose (couleur bleuâtre de la peau), puis reprend un flux normal entraînant une rougeur localisée accompagnée par des sensations douloureuses.

Le syndrome de Raynaud, qui tire son nom du médecin qui l'a étudié pour la première fois à la fin du XIXe siècle, peut se manifester chez des individus de divers profils : il y a ceux qui ne le ressentent que comme une nuisance et limitée à des jours de froid intense, mais il y a aussi ceux qui sont affectés de façon beaucoup plus invasive, avec une douleur intense et l'apparition des ulcères.

La plupart du temps, la gravité du syndrome est différente pour distinguer les deux cas : dans le premier cas, on peut certainement parler d'une affection bénigne qui ne prévoit pas de traitement thérapeutique spécifique, mais seulement la limitation de l'exposition aux causes déclencheuses (stress, café, cigarette, froid) et une surveillance continue dans le temps, tandis que dans le second cas, la gravité de la situation est plus importante et souvent liée à une sclérodermie.

En plus de la gravité des symptômes, il y a d'autres facteurs qui les distinguent :

  • Âge d'apparition (première jeunesse pour le syndrome bénin, après 20 ans pour la sclérodermie ;
  • Saisonnalité (fréquente seulement pendant les mois froids pour le syndrome de Raynaud léger, à chaque période de l'année dans le second cas) ;
  • Complications (en cas de sclérose systémique, les manifestations entraînent des lacérations cutanées et des ulcères).

La sclérodermie nécessite clairement un traitement spécifique avec des anticorps et des vasodilatateurs pour moduler la réponse des vaisseaux sanguins aux stimuli externes.

Si le phénomène Raynaud se limite aux effets décrits pour l'affection bénigne, il est possible d'intervenir de 4 façons pour limiter son apparition.

  1. Exposition au froid : ceux qui vivent avec cette condition devraient s'habituer à porter des gants ; lourds pendant les mois les plus froids, moins lourds en moyenne saison. Une température trop basse n'est pas nécessaire pour provoquer un angiospasme, c'est pourquoi même de légers changements de température peuvent provoquer une pâleur et une cyanose des extrémités.

  2. Stress et anxiété : Les experts ont observé que le stress et l'anxiété peuvent aussi être des déclencheurs. Contrôler les états émotionnels par des méthodes naturelles (tisanes, méditation et yoga) est un moyen de limiter les manifestations du phénomène Raynaud.

  3. Fumée de cigarette : Le tabagisme est également l'une des causes et peut conduire à une aggravation de l'état. Si vous avez le syndrome de Raynaud, vous devriez arrêter de fumer immédiatement.

  4. Médicaments : il faut garder à l'esprit que certains médicaments conduisent à une amélioration et d'autres à une aggravation de leur état. Parmi les premiers il y a des médicaments pour la tension artérielle, pour le traitement de la migraine et la pilule contraceptive. Les suppléments à base de Ginkgo biloba, par contre, peuvent aider à limiter les symptômes.

Si vous vous reconnaissez dans la description des phénomènes, nous vous recommandons de passer un examen médical spécialisé. Nous vous rappelons également que les informations contenues dans cet article sont de nature générale et ne sont publiées qu'à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas se substituer à l'avis d'un médecin.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci