15 parties du corps humain destinées à disparaître dans le futur - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
15 parties du corps humain destinées…
10 significations inconnues de symboles utilisés tous les jours Que faire si vous trouvez une tique sur votre corps ?

15 parties du corps humain destinées à disparaître dans le futur

Par Baptiste
20.783
Advertisement

C'est en 1871 et Charles Darwin dans The Descent of Man identifie diverses parties du corps qu'il définit comme inutiles ou presque, et comme telles, destinées à disparaître, selon sa nouvelle théorie de la sélection naturelle. Si à l'époque la thèse de Darwin a trouvé de nombreux et tenaces opposants, aujourd'hui c'est une théorie communément acceptée, et en ligne avec le grand naturaliste, nous n'avons aucune difficulté à prédire la disparition de certaines caractéristiques du corps humain. En voici quelques-unes.

1. Muscles d'oreilles extrinsèques

Ce sont des muscles qui permettent à certains animaux de bouger leurs oreilles de façon indépendante, ce qui explique pourquoi certaines personnes arrivent à bouger leurs oreilles, mais ce sont maintenant des muscles inutiles.

2. Muscle long palmaire

C'est un muscle long et étroit qui va du coude au poignet et qui était indispensable pour la pendaison et l'escalade ; aujourd'hui, il est déjà absent chez 11% des êtres humains.

Advertisement

3. La treizième côte

image: pixabay.com

La plupart des gens ont 12 côtes, mais 8% des adultes en ont une de plus, en souvenir de notre relation avec les gorilles et les chimpanzés, des animaux avec des côtes "extra".

4. Poils du corps

A l'exception des sourcils - qui empêchent la sueur de s'infiltrer dans les yeux - et de la barbe masculine, la plupart des autres poils du corps sont inutiles et destinés à disparaître.

5. Muscles arrecteurs (ou horripilateurs)

image: Pixabay

Ils permettent aux animaux de gonfler leur fourrure, et aux hommes d'aujourd'hui d'avoir la chair de poule.

Advertisement

6. La troisième paupière

Vestiges d'un ancêtre commun aux oiseaux et aux mammifères, cette troisième membrane était utilisée pour protéger l'œil des petits débris, mais il ne reste aujourd'hui qu'un petit pli dans le coin intérieur de l'œil.

7. Les mamelons masculins

image: maxpixel.net

Les hommes et les femmes ont des mamelons parce qu'aux premiers stades du développement du fœtus, l'enfant à naître est dans les faits asexuel. Cependant, les hommes ne peuvent généralement pas produire de prolactine, de sorte que leurs mamelons sont inutiles.

Advertisement

8. Muscle subclavier

image: pixabay.com

Ce petit muscle, qui s'étend sous l'épaule de la première côte à la clavicule, serait utile si l'homme continuait à marcher sur quatre pattes.

9. Côtes du cou

Il s'agit d'un ensemble de côtes cervicales, probablement un vestige de l'âge des reptiles, encore présent dans moins de 1% de la population, et responsable de problèmes de nerfs et d'artères.

Advertisement

10. Sinus paranasal

Ce sont des cavités recouvertes de mucus et dont l'utilité est méconnue.

11. L'appendice

image: CDC/Wikimedia

Il s'agit d'un mince tube musculaire attaché au gros intestin responsable de la digestion de la cellulose, à une époque où la consommation humaine était presque entièrement composée de légumes.

12. Les dents de sagesse

Utilisées à l'origine pour mâcher les plantes afin d'obtenir assez de calories pour survivre, aujourd'hui elles sont inutiles, bien que présentes dans 5% de la population.

13. Le tubercule de Darwin

image: Wikimedia

Il s'agit d'un petit pli de la peau sur le dessus de l'oreille, probablement un reste d'une plus grande forme utile pour détecter les sons distants.

14. Le Coccyx

C'est tout ce qui reste de la queue que la plupart des mammifères utilisent encore pour l'équilibre et la communication.

15. Doigts des pieds

image: Depositphotos

Les scientifiques ont découvert qu'autrefois les humains avaient l'habitude de marcher et de s'équilibrer davantage sur la ligne médiane de leurs pieds, contrairement à aujourd'hui où nous avons tendance à équilibrer le poids du côté des gros orteils, en déplaçant notre centre d'équilibre vers l'intérieur. Ainsi, alors que les hommes se fiaient à leurs orteils pour trouver l'équilibre, un jour ce ne sera plus nécessaire, et les doigts de pied seront inutiles.

Tags: ScienceNatureSanté
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci