À quel point l'argent est-il sale ? La science nous répond et c'est dantesque - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
À quel point l'argent est-il sale ?…
Femmes musclées au début du siècle : voici les pionnières du culturisme féminin qui défiaient le sexisme Voici des inventions géniales que nous attendions depuis longtemps

À quel point l'argent est-il sale ? La science nous répond et c'est dantesque

3.283
Advertisement

Les chercheurs de l'Université de New York ont mené une étude unique : vérifier combien de bactéries sont présentes sur les pièces et les billets en circulation à Manhattan. Ce projet, appelé Dirty Money, a été réalisé pour déterminer le danger et la quantité de bactéries présentes dans l'argent en circulation et pour vérifier si l'argent pourrait être un véhicule pour la propagation d'épidémies. Le fait que des bactéries de toutes sortes se développent sur les pièces de monnaie et les billets de banque n'est pas nouveau, mais quelque chose de plus curieux ressort de l'étude

Après avoir analysé l'ADN présent sur 80 billets d'un dollar recueillis l'an dernier dans une banque de Manhattan, les chercheurs du projet ont identifié 3 000 types de bactéries, dont certaines sont encore inconnues. Bactéries, virus, champignons et agents pathogènes végétaux: traces d'anthrax, de diphtérie et de substances narcotiques. Plus préoccupant, on a aussi trouvé des bactéries comme le Staphylococcus aureus, Escherichia coli, Helicobacter pylori et Corynebacterium diphtheriae, dont certaines sont résistantes aux antibiotiques.

Lorsqu'on leur demande si les bactéries peuvent être un vecteur d'épidémies, les chercheurs en ont bien peur mais on peut prévenir ou limiter les dégâts. Les chercheurs ont constaté que tous les billets de banque n'offrent pas un environnement favorable à la croissance des bactéries.

En particulier, les tissus en fibres de coton (p. ex. dollars et euros) favorisent la multiplication bactérienne, car la trame présente des fissures. Les billets de banque en film plastique polymère, par contre, semblent contenir la charge bactérienne.

Enfin, nous devons tenir compte que même notre façon de conserver l'argent le salit : des chercheurs londoniens ont observé que le portefeuille tenu dans la poche du pantalon, et donc à la température du corps, est pratiquement une plaque de culture pour les microbes.

Bien que nous ne sachions pas dans quelle mesure l'argent peut devenir une source de contagion, cette étude nous permet certainement de comprendre l'importance de nous laver les mains lorsque nous rentrons chez nous et de ne pas toucher la bouche ou toute autre partie délicate avec les mains sales !

Sources:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci