Les médecins découvrent un anti-inflammatoire réduisant considérablement le risque d'une deuxième crise cardiaque - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les médecins découvrent un anti-inflammatoire…
Vous regardez souvent votre téléphone ? Voici ce que vous faites à votre colonne vertébrale Hiroshima avant et après : la comparaison photographique montre ce dont la bombe atomique est capable

Les médecins découvrent un anti-inflammatoire réduisant considérablement le risque d'une deuxième crise cardiaque

Par Baptiste
4.303
Advertisement

Selon les statistiques, la possibilité qu'une personne ayant eu une crise cardiaque puisse souffrir d'une rechute est d'un cas sur cinq, c'est pourquoi des associations comme la Société européenne de cardiologie se concentrent aussi sur la diffusion d'indications et de directives pour prévenir l'apparition d'une deuxième crise cardiaque. Dans le cadre d'essais de médicaments, une étude a révélé que les anti-inflammatoires peuvent contribuer à la santé cardiaque en réduisant le risque d'un deuxième événement cardiovasculaire.

via: nejm.org
image: Pixabay.com

L'étude a été menée sur une période de quatre ans et a été menée par le groupe de recherche CANTOS, qui vise à comprendre comment aider toutes les personnes qui prennent des médicaments contre le cholestérol, non sans effets secondaires, en particulier ceux qui ont déjà eu une crise cardiaque.
En collaboration avec le Brigham and Women's Hospital de Boston, les médecins ont analysé les résultats de tests sanguins de plus de dix mille personnes ayant déjà eu une crise cardiaque, ce qui a montré la présence d'une phologose. Au cours de l'étude, certains patients ont reçu une injection trimestrielle d'un médicament anti-inflammatoire appelé canakinumab, habituellement utilisé pour traiter des maladies comme la polyarthrite rhumatoïde, le diabète, la bronchopneumopathie chronique et certaines maladies oculaires. Une autre partie des patients a subi un traitement placebo et ce qui a été observé, c'est que même si le taux de cholestérol n'a pas diminué, dans le premier groupe, le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral a diminué de 15 % et le besoin d'une chirurgie avec pontage dans 30 % des cas.
Au cours de l'étude, les médecins ont également constaté que l'utilisation du canakinumab permettait de contrer la progression de tous les types de cancer, en particulier le cancer du poumon, qui, dans le cas des personnes traitées avec ce médicament, a vu leurs chances de survie augmenter de 75 %.

image: Depositphotos

La prévention des maladies cardiovasculaires reste le point de départ pour ceux qui ne veulent pas risquer d'être victime d'une crise cardiaque, mais sur le plan pharmacologique, c'est peut-être la découverte la plus importante depuis la création des anticholestérolémiants.

Sources:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci