Les particules de l'encre des tatouage migrent dans les ganglions lymphatiques et y restent : voici ce que cela implique - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les particules de l'encre des tatouage…
Les scientifiques pourraient avoir créé En Nouvelle-Zélande, personne ne veut récolter les kiwis pour 16,5 dollars l'heure : voici la décision du gouvernement

Les particules de l'encre des tatouage migrent dans les ganglions lymphatiques et y restent : voici ce que cela implique

4.507
Advertisement

Il y a de nombreuses précautions à prendre lors de la réalisation d'un tatouage : l'aiguille doit être stérile, tout comme l'environnement dans lequel il est réalisé, et les gants jetables pour le tatoueur sont indispensables. Cependant, peu d'attention a été accordée jusqu'à présent à la qualité de l'encre, un facteur pourtant très important, comme le révèle une étude publiée dans la revue Nature. Il semble en effet que les nanoparticules contenues dans l'encre atteignent les ganglions lymphatiques et y restent longtemps.

Les traces d'encre migrent de la peau vers les ganglions lymphatiques et y restent longtemps.

image: pixabay.com

L'étude explore un mécanisme déjà connu des scientifiques, à savoir la migration des traces d'encre vers les ganglions lymphatiques, où elles se déposent : les ganglions lymphatiques des personnes tatouées peuvent être colorés de manière minime de la même couleur que le tatouage. Pour observer le processus de transfert de la peau vers les parties plus profondes du corps humain, nul autre que le puissant synchrotron de Grenoble, le meilleur d'Europe, n'a été utilisé.

L'analyse a consisté en l'émission d'un faisceau lumineux intense, généré par un accélérateur électromagnétique, qui a permis d'analyser le transport passif des micro et nano traces d'encre dans les voies lymphatiques. L'examen a montré que seules les plus petites particules (celles nanométriques) sont capables de se déposer dans les ganglions lymphatiques.

Loin de répandre de fausses alertes sur les tatouages, l'étude vise plus que tout autre chose à attirer l'attention sur l'encre et pas que sur les aiguilles qui doivent être stériles.

Mais de quoi est faite l'encre utilisée pour les tatouages ?

La couleur tatouage est une encre contenant des pigments organiques, des conservateurs et d'autres substances telles que le nickel, le chrome, le manganèse, le cobalt et le dioxyde de titane. En particulier, l'attention des chercheurs s'est concentrée sur cette dernière, puisqu'elle est présente sous forme de nanoparticules.

Ceux qui n'ont pas de tatouages ne sont pas complètement épargnés : voici un autre aspect important qui ressort de l'étude. Le dioxyde de titane est présent dans de nombreux produits, y compris les crèmes solaires, les cosmétiques et même les additifs alimentaires.

Si vous avez un tatouage, vous n'avez pas à vous inquiéter plus que vous ne le devriez : l'homme se tatoue depuis des milliers d'années et il n'y a pas d'étude qui montre une corrélation entre les tatouages et une quelconque pathologie ou complication. L'avertissement s'adresse davantage aux tatoueurs et à ceux qui produisent du matériel de tatouage, qui devraient accorder une grande attention au choix des matériaux et des matières premières.

Sources:

Tags: ModeSanté
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci