L'activité physique fonctionne comme un véritable médicament pour 22 maladies chroniques, dont la maladie d'Alzheimer et le diabète 2 - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'activité physique fonctionne comme…
Jeûner pendant une journée permet aux cellules souches de l'intestin de se régénérer Vous regardez souvent votre téléphone ? Voici ce que vous faites à votre colonne vertébrale

L'activité physique fonctionne comme un véritable médicament pour 22 maladies chroniques, dont la maladie d'Alzheimer et le diabète 2

2.728
Advertisement

Nous sommes presque tous conscients des bienfaits de l'activité physique. Les déplacements quotidiens ont des effets positifs sur la santé physique et mentale d'une personne.
Les études scientifiques qui confirment ses effets bénéfiques sont aujourd'hui innombrables, mais celle menée par l'Université de Jyväskylä, en Finlande, et publiée dans la revue scientifique britannique Journal of Physiology est particulièrement intéressante. Il s'agit dans le détail d'une révision de recherches, qui a pris en compte pas moins de 85 études (chacune comptant plus de 100 participants) portant sur 22 maladies chroniques, dont le diabète de type 2, la maladie d'Alzheimer, l'arthrose et même certaines formes de cancer.

image: pxhere.com

Les chercheurs ont divisé les patients en deux groupes, en utilisant comme critères l'activité sportive, et ont pris comme paramètre 146 indicateurs de performance, tels que la force corporelle, la marche, l'équilibre ou la capacité d'accomplir des activités quotidiennes. L'analyse des données a montré une corrélation entre ceux-ci et l'activité sportive : en particulier, l'exercice physique a eu un effet positif sur 86 % des indicateurs.

De plus, les effets étaient évidents non seulement d'un point de vue fonctionnel, mais aussi en termes de bien-être en général. En effet, la douleur physique était réduite et l'état psychologique auquel la maladie était confrontée était clairement plus détendue et optimiste.

Il ressort de cette étude que l'exercice est loin d'être une simple préférence personnelle, mais qu'il devrait être prescrit comme traitement pharmacologique. Évidemment, dans le cas des personnes atteintes de maladies chroniques, l'exercice doit être adapté et planifié de manière à renforcer son effet et à éviter toute erreur.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci