Le dernier mâle rhinocéros blanc du nord s'est éteint: l'avenir de l'espèce s'assombrit - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le dernier mâle rhinocéros blanc du…
Cette mamie de 87 ans crée avec Microsoft Paint des dessins qui semblent de véritables tableaux Le dernier chasseur de miel : voici la vie à haut risque de l'homme qui récolte le miel hallucinogène des abeilles géantes

Le dernier mâle rhinocéros blanc du nord s'est éteint: l'avenir de l'espèce s'assombrit

1.507
Advertisement

Nous avons déjà évoqué dans le passé que les rhinocéros sont les victimes d'une infâme extermination alimentée par le marché noir florissant de l'ivoire. Nous reprenons le sujet pour une nouvelle encore plus négative... Le refuge kényan 'Ol Pejeta' a annoncé la mort du dernier spécimen mâle du rhinocéros blanc du nord, ce qui signifie que les possibilités de sauver l'espèce, puisqu'il n'y a plus de spécimen mâle, sont presque nulles. 

Le dernier rhinocéros mâle du nord, appelé Sudan, s'est éteint : l'extinction de l'espèce se rapproche de plus en plus.

image: pixabay.com

Sudan a été endormi par les vétérinaires qui s'occupaient de lui 24 heures sur 24 depuis un moment déjà. L'animal de 45 ans avait une infection dans la zone de la patte arrière droite, une maladie qui touche fréquemment les animaux plus âgés et qui s'est aggravée au fil du temps. "Nous ne voulons pas que Sudan souffre inutilement ", ont écrit les vétérinaires sur Twitter, convaincus que l'animal, incapable de se tenir sur les pattes, n'aurait jamais guéri.

Le rhinocéros blanc du nord, ainsi que d'autres espèces de rhinocéros, ont été victimes du braconnage pour récupérer l'ivoire dans les cornes des animaux.

En 1960, le nombre de spécimens de rhinocéros blancs du Nord était de 2000, un nombre qui s'est réduit à 15 en 1984. Jusqu'à la mort de Sudan, on en comptait trois, deux femelles et un mâle.

Advertisement

Tout a été fait pour sauver Sudan et donc toute l'espèce : depuis quelque temps, le rhinocéros était en compagnie des deux femelles dans l'espoir d'un accouplement.

Cependant, on a diagnostiqué chez les deux femelles une maladie qui les empêche d'avoir une grossesse.

Pour mieux faire connaître la situation de Sudan dans le monde entier, le personnel de National Geographic lui avait créé un profil pour lui sur une célèbre appli de rencontres (Tinder) :

Je suis unique en mon genre. Non, vraiment. Je suis le dernier rhinocéros blancs du nord de la planète. Je ne veux pas me donner des airs, mais le sort de mon espèce est entre mes mains. Je supporte très bien la pression. J'aime manger de l'herbe et me détendre dans la boue. Pas de problème. Je mesure 1,80 mètres de haut et pèse 2 tonnes, si ça peut vous importer.

La nouvelle de la mort de Sudan a touché les milliers de fans qu'il avait conquis avec son sympathique compte sur Tinder.

Quel est l'avenir de l'espèce du rhinocéros blanc ?

Les experts placent un certain espoir dans la technique de fécondation in vitro pour les rhinocéros (financée en partie aussi par la collecte de fonds après la publication de l'annonce sur Tinder) : dans un avenir proche, il sera peut-être possible d'utiliser le sperme de Sudan pour féconder l'une des deux femelles rhinocéros blanc du nord, ou une femelle porteuse du rhinocéros blanc du sud, dont les spécimens sont beaucoup plus nombreux. 

La nouvelle a ébranlé le monde entier et un sentiment généralisé de colère envers le genre humain s'est répandue, car il est la cause principale d'événements comme la disparition d'une espèce.

Advertisement

Il faut désormais consacrer tous les soins nécessaires à Najin et Fatu, les deux derniers rhinocéros blanc du nord.

Repose en paix, Sudan !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci