Choisir de mutiler un animal pour lui éviter la mort: voici la décision paradoxale de certains zoos pour protéger les rhinocéros - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Choisir de mutiler un animal pour lui…
De tendres chiots à chiens policiers redoutables: les photos du dressage sont adorables Photos d'enfants du début du 20e siècle... qui travaillaient plus dur que nous

Choisir de mutiler un animal pour lui éviter la mort: voici la décision paradoxale de certains zoos pour protéger les rhinocéros

2.780
Advertisement

C'est vraiment un très mauvais moment pour les rhinocéros: les braconniers vont tout ce qu'ils peuvent, à la limite de l'imaginable, juste pour s'approprier les précieuses cornes de ces animaux. Actuellement, la poudre obtenue à partir de la corne a plus de valeur que l'or: un kilogramme en 2012 était coté à 60 000 USD. La triste nouveauté est que les rhinos sont non seulement menacés dans leur habitat naturel ou dans les réserves africaines, mais aussi dans les zoos urbains! On se souvient de la récente et triste nouvelle du bio-parc à Paris où un spécimen a été brutalement tué pour lui soutirer sa corne. Cela a été cet épisode, et d'autres tentatives manquées, qui a poussé les gardiens d'un zoo tchèque de prendre une décision extrême: couper les cornes des rhinocéros du zoo, avant que les braconniers ne s'en chargent.

Selon les gérants du zoo, l'important est d'assurer la sécurité de l'animal, même si cela signifie couper la corne.

image: pixabay.com

La décision extrême a été prise par le zoo tchèque dans la ville de Dvur Kralove, à une centaine de kilomètres de Prague: 21 rhinocéros ont été privés des cornes avec une scie, la même technique adoptée par les braconniers, à la différence que les animaux n'ont évidemment pas été tués.

Le chef du zoo a fait cette déclaration: « Le risque que les rhinocéros courent est trop élevé. Notre première préoccupation est la santé des animaux. Un rhinocéros sans corne, c'est bien mieux qu'un rhinocéros mort... »

Le zoo assure que l'animal anesthésié ne ressent aucune douleur pendant l'opération: dans la corne, il n'y a pas de terminaisons nerveuses.

C'est comme couper ses ongles ou ses cheveux, ils affirment: la corne repoussera, et pour le moment, l'animal sera sauvé des braconniers.

Pamir est le rhinocéros de 10 ans qui a subi en premier l'amputation: ses cornes, et celles de tous les autres, ont été emmenées dans un endroit sûr.

Apparemment, le zoo tchèque n'est pas le seul à avoir pris cette décision: en Afrique, d'autres réserves l'ont fait et le bio-parc belge de Pairi Daiza a déclaré qu'il allait suivre l'exemple.

Apparemment, nous sommes tombés dans une situation paradoxale: nous gardons les animaux dans les zoos, même si on coupe leurs défenses pour les garder en sécurité. Quel est le sens de ces zoos désormais? Créer une triste vitrine d'animaux mutilés?

Au lieu de soumettre les rhinocéros à ces tortures « sans douleur », nous ferions mieux de frapper le cœur du problème: les braconniers. Mais il est clair que la question est plus que complexe....

Tags: AnimauxAbsurdes
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci