Fumer pour empêcher le foetus de se développer: la tendance choquante chez les jeunes femmes enceintes en Australie - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Fumer pour empêcher le foetus de se…
8 produits cosmétiques que vous pouvez remplacer par des alternatives moins chères et plus saines Pourquoi dans certains pays, on conduit à droite et d'autres à gauche?

Fumer pour empêcher le foetus de se développer: la tendance choquante chez les jeunes femmes enceintes en Australie

3.606
Advertisement

Fumer, ou commencer à le faire délibérément, pour empêcher que le fœtus puisse se développer selon un poids adapté et arriver au moment de l'accouchement avec un enfant aux dimensions réduites. Ceci est la conclusion choquante faite par certains chercheurs après avoir effectué une recherche anthropologique sur le tabagisme en Australie. La professeure Simone Dennis de l'Australian National University nous explique plus en détail ce phénomène inquiétant.

La choquante constatation.

Dans le cadre de cette étude, la professeure Dennis a été choqué de voir que les adolescentes australiennes enceintes étaient souvent fumeuses. Mais ce qui l'a bouleversé le plus, cela a été la découverte de la raison de cette tendance.

« Les filles interrogées, certaines ayant juste seize ans, ont déclaré qu'elles avaient lu sur les paquets de cigarettes que fumer pendant la grossesse pouvait empêcher la croissance normale de l'enfant. Ainsi, elles ont commencé à le faire dans le but délibéré d'avoir des enfants plus petits; celles qui fumaient avant de devenir enceinte commençaient à augmenter le nombre de cigarettes fumées ».

Les adolescentes disent avoir peur, car elles se sentent (ou elles le sont vraiment) petite de corpulence et ainsi « [...] elles pensent que la pire chose qui puisse arriver est de donner naissance à un enfant « gros ». En fumant des cigarettes, elles voient un moyen d'avoir un accouchement moins dangereux et moins douloureux » , explique encore Dennis.
L'étude a été menée dans la ville la plus peuplée du pays et a révélé que le pourcentage de femmes enceintes de moins de 25 ans qui fument s'élève à 37%, alors qu'il tombe à 10% pour les femmes de plus de 30 ans.

Ce fait révèle à quel point de fausses informations peuvent influencer des jeunes personnes dans l'une des phases les plus délicates de leur vie... Mais que font les parents de ces jeunes femmes?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci