L'homme traverse une crise de reproduction dramatique. Devinez à quoi c'est dû? - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'homme traverse une crise de reproduction…
10 ans plus tard : voici les photos adorables avant / après de bébés animaux qui ont grandi avec les enfants Manger du piment fait vivre plus longtemps: une étude découvre que cela réduit la mortalité de 13%

L'homme traverse une crise de reproduction dramatique. Devinez à quoi c'est dû?

2.150
Advertisement

Quand un homme et une femme concluent un acte sexuel dans un but (ou pas) de reproduction, commence le travail de millions de spermatozoïdes: une course effrénée vers l'œuf à féconder où habituellement il n'y a qu'un seul gagnant. A l'heure actuelle, cependant, environ 90% d'entre eux ne se présentent pas sous la forme typique mais déformée, par exemple avec deux têtes ou deux queues. Même quand leur structure est normale, les spermatozoïdes sont souvent trop peu nombreux et n'arrivent plus à « nager » comme autrefois. La raison de toutes ces anomalies tient dans les « perturbateurs endocriniens » et si cela est quelque chose que vous saviez déjà, peut-être que vous n'avez pas réalisé l'ampleur de la gravité de la situation.

Qu'est-ce qu'il se passe et pourquoi.

Au cours des trois dernières décennies, de nombreuses études ont été réalisées à propos du « massacre des spermatozoïdes », sur les hommes mais aussi sur les animaux, et toutes mettent en cause les perturbateurs endocriniens, ces substances qui modifient la fonction endocrine (et donc des hormones sexuelles), qui sont également responsables de nombreuses maladies telles que le diabète et les cancers hormonosensibles (du sein chez les femmes et de la prostate chez l'homme).

Mais où se trouvent donc ces perturbateurs? Principalement dans le plastique, mais aussi dans les produits cosmétiques (y compris les crèmes solaires et les vernis), dans les boîtes métalliques pour la nourriture, les jouets, les lingettes hygiéniques, les pesticides et de nombreux médicaments (antidépresseurs, analgésiques, etc.). Leur diffusion est telle qu' une intervention de nos gouvernements est nécessaire et urgente, mais en attendant, on peut essayer nous-même de limiter la quantité de substances nocives avec laquelle nous entrons en contact. Évitez ainsi les récipients en plastique de toute sorte, si usé ou non certifié, préférez une alimentation de type biologique, essayez d'acheter moins de cosmétiques mais de meilleure qualité (banissez par exemple les cosmétiques avec du paraben!) et éviter de prendre des médicaments pendant la grossesse (chose qui devrait être largement connue, mais qu'il semble approprié de répéter). Ce sont les étapes de base.

Pour vous donner une idée de la rapidité avec laquelle notre capacité à reproduire diminue, voici une étude menée en Chine sur plus de trente mille hommes (!): si, en 2001, les candidats donneurs de sperme étaient jugés médicalement aptes à 56% des cas, en 2015, ce pourcentage est tombé à 18%.

Si nous voulons espérer que les humains continuent d'exister, en somme, nous avons besoin d'une prise de conscience générale, qui tarde malheureusement à arriver.

En attendant, voici les substances à éviter dans les produits cosmétiques, lisez les étiquettes!

1- 4-METHYLBENZYLIDENE CAMPHRE (filtres chimiques à UV)

2- BENZOPHENONE (filtres chimiques à UV)

3- BHA

4- BUTYLPHENYL METHYLPROPIONAL

5- CYCLOPENTASILOXANE

6- DIETHYL PHTHALATE

7- ETHYLHEXYL METHOXYCINNAMATE

8- NONYLPHENOL

9- OXYBENZONE (filtres chimiques à UV)

10- PARABENS (Methylparaben, Propylparaben, Buthylparaben, Ethylparaben, Isopropylparaben, Isobuthylparaben, Benzylparaben)

11- PHENOXYETHANOL

12- RESORCINOL

13- TRICLOSAN

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci