Un employé de Starbucks fond en larmes : "8 heures de travail, c'est trop"

Baptiste

04 Décembre 2022

Un employé de Starbucks fond en larmes :
Advertisement

Tout le monde n'aime pas travailler, mais certains ont plus de chance que d'autres : ils ont réussi à transformer une passion en profession ou, en tout cas, ont trouvé un travail qu'ils aiment faire, sans ennui ni réticence. Bien sûr, chaque profession a ses avantages et ses inconvénients, mais ce qu'elles ont toutes ou presque en commun, ce sont les horaires de travail : on parle de temps partiel lorsque la durée est de 4 heures ou 20 par semaine, et de temps plein, le plus courant, lorsque la journée de travail est de 7 ou 8 heures. Pour quelqu'un, cependant, cela semble être particulièrement pénible : l'employé d'une chaîne bien connue a décidé de se plaindre, dans une vidéo qui a ensuite circulé sur le web, des heures de travail qu'il effectuait, et a fini par fondre en larmes.

via Latestly

Advertisement

Sebastian Gorka DrG/Twitter

Le jeune serveur en question travaille chez Starbucks et, pendant l'un de ses services, il s'est tellement découragé qu'il s'est filmé dans une vidéo qui a rapidement fait le tour du web. La raison ? L'employé s'est exprimé sur l'impolitesse de certains clients et sur certains problèmes de gestion du travail. Jusque-là, rien de particulièrement étrange : ce sont des problèmes que beaucoup de gens rencontrent dans le cadre de leur travail, même si tout le monde n'en parle pas ouvertement sur ses réseaux sociaux.

Mais ce qui a fait sensation auprès des utilisateurs, c'est la véritable raison qui a conduit le jeune homme aux larmes : selon lui, qui se consacre toujours à ses études, travailler 25 heures par semaine et faire des horaires de huit heures le week-end est trop dur. Il est toutefois dommage qu'une journée de travail standard dure exactement aussi longtemps, un fait que les internautes se sont empressés de lui faire remarquer, avec des jugements et des critiques désagréables.

Sebastian Gorka DrG/Twitter

La réputation des jeunes dans le monde du travail est bien connue : la plupart des adultes et des employeurs les considèrent comme des fainéants, paresseux et n'ayant aucune envie de s'activer. Ainsi, face à un jeune employé se livrant à un moment de vulnérabilité, pleurant publiquement sur quelque chose qui est considéré par tous comme absolument normal, la réaction du web était plutôt prévisible.

Sur Twitter, beaucoup l'ont accusé d'être gâté, mais il y a aussi ceux qui se sont précipités à sa défense, arguant que certains emplois peuvent être vraiment intenables. C'est probablement une combinaison de facteurs qui a conduit le garçon aux larmes, mais le seul pris en compte a été : "Comment est-il possible de ne pas pouvoir supporter huit heures de travail ?"

Qu'en pensez-vous ?

Advertisement