x
Il a quitté son emploi de soudeur pour…
Ils découvrent qu'ils sont mariés à la même femme, mais décident de devenir amis Le bacon et les hot-dogs poussent dans les arbres : c'est du moins ce que croient de nombreux enfants, selon une étude

Il a quitté son emploi de soudeur pour se consacrer à la manucure : "Si on me l'avait dit, je ne l'aurais pas cru"

22 Août 2022 • Par Laura
1.349
Advertisement

Poursuivre ses rêves pour atteindre le bonheur est le but de tout un chacun, mais nous nous retrouvons souvent à devoir choisir entre deux voies : celle qui nous attire et que nous aimerions emprunter, mais qui ne nous garantirait aucune sécurité, et l'autre, plus ennuyeuse et moins intéressante, mais susceptible de nous assurer une certaine stabilité. Pour le jeune Brésilien dont nous allons vous parler, ce ne fut pas le cas : bien que son choix n'ait pas été épargné par un éventuel jugement, ce qu'il voulait le plus faire et ce qu'il a mis en pratique a non seulement coïncidé avec le bonheur, mais aussi avec un salaire bien plus élevé qu'auparavant.

via: Record TV


Publications programmées sur Facebook
Prix : 4,41 €.
Il quitte son emploi de soudeur pour se consacrer à la fabrication de clous : "Si on me l'avait dit, je ne l'aurais pas cru".

Un choix courageux mais chanceux !

Poursuivre ses rêves pour atteindre le bonheur est l'objectif de chacun, mais nous nous retrouvons souvent à devoir choisir entre deux voies : celle qui nous attire et que nous aimerions emprunter, mais qui ne nous garantirait aucune sécurité, et l'autre, plus ennuyeuse et moins intéressante, qui pourrait toutefois nous apporter une certaine stabilité. Pour le jeune Brésilien dont nous allons vous parler, ce ne fut pas le cas : bien que son choix n'ait pas été exempt d'un éventuel jugement, ce qu'il voulait le plus faire et ce qu'il a mis en pratique a non seulement coïncidé avec le bonheur, mais aussi avec un salaire beaucoup plus élevé qu'auparavant.

 

 

 

p " strongWords : 113


Henrique Albertasse a 26 ans et, jusqu'à récemment, tous les matins, il se levait avant le lever du soleil pour prendre le bus qui l'emmenait au travail : l'usine automobile Honda, où il travaillait en tant que soudeur. Puis, à trois heures de l'après-midi, il se préparait pour se rendre à son deuxième emploi, où il restait jusqu'à dix heures du soir : celui de nail designer ou styliste d'ongles.

Pour Henrique, cette deuxième profession a servi à augmenter ses revenus, jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'il voulait en faire son premier et unique emploi, car le salaire était susceptible de devenir beaucoup plus élevé et, par ailleurs, le travail lui plaisait beaucoup plus.

Ainsi, en l'espace de six mois, le jeune homme a quitté son emploi de métallurgiste et a abandonné les voitures pour se lance dans une carrière dans l'esthétique. En alimentant son profil sur les réseaux sociaux, il a gagné des milliers d'adeptes et de nombreux clients, devenant ainsi l'un des designers d'ongles les plus en vogue à São Paulo.

Évidemment, ce choix a aussi impliqué quelques difficultés : travailler dans une profession encore considérée comme purement féminine n'est certainement pas facile, mais grâce à son engagement, M.Albertasse a réussi à s'imposer et à compter un nombre incroyable de clients enthousiastes.

À la fin de la formation di nail stretching qu'il a suivie avec sa sœur, Henrique a fait une remarque : "J'ai quitté le cours en me disant : voilà ce que je vais faire. Si on me l'avait dit un an plus tôt, je ne l'aurais jamais cru. Je travaillais dans une usine métallurgique et 95 % de mes collègues étaient des hommes. Bien sûr, il y a eu quelques remarques désobligeantes de la part du personnel, mais cela ne m'a pas détourné de mon objectif."

Pour se tenir à la pointe de l'actualité et des tendances, il suit chaque jour des vidéos, des tutoriels, des séminaires et des événements de mode : "Même quand je dors, je rêve d'ongles", dit-il avec ironie.

Que pensez-vous de sa décision de changer de métier, passant du travail avec des machines à celui avec des ongles ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci