Après 34 ans de travail, elle est licenciée parce qu'elle est "trop petite pour conduire les bus" - Curioctopus.fr
x
Après 34 ans de travail, elle est licenciée…
La curieuse histoire de la Ferrari trouvée enterrée par un enfant dans le jardin : c'était en 1978 Le patron d'une entreprise licencie la petite-fille du fondateur :

Après 34 ans de travail, elle est licenciée parce qu'elle est "trop petite pour conduire les bus"

20 Janvier 2022 • Par Baptiste
3.209
Advertisement

L'apparence physique d'une personne peut-elle influencer son licenciement ? La réponse instinctive est : certainement pas. Cependant, le cas de Tracey Scholes est beaucoup plus compliqué que cela. La femme a été licenciée après 34 ans de service dans la société de transport pour laquelle elle travaille, et la raison en est qu'"elle est trop petite pour conduire le bus".

Tracey est âgée de 57 ans et vit à Manchester. Parler de sa taille aurait été superflu dans d'autres contextes, mais pas ici : en raison de sa taille de 1,52 m, la femme a été licenciée. Comment est-il possible que l'entreprise, après 34 ans de travail, considère la salariée trop petite ? La question concerne les moyens de transport : la société Go North West a acheté de nouveaux modèles de bus avant la période de Noël. En raison de sa taille, la femme n'est plus en mesure de regarder la route à travers les rétroviseurs : ce qui était auparavant un geste parfaitement normal est devenu impossible en raison de la nouvelle conception du bus. Pour des raisons de sécurité, l'entreprise a déclaré qu'elle était obligée de prendre des mesures.

Tracey a commencé à travailler pour l'entreprise en 1987 et c'est au moment de Noël qu'elle a dû lire avec tristesse son avis de licenciement. Inquiète pour l'avenir, Tracey n'a même pas acheté de cadeaux de Noël pour ses enfants. La femme a reçu une période de préavis, et Go North West s'est dit profondément désolé de voir partir une employée loyale, mais la femme a refusé de faire des compromis et de réduire ses heures de travail. Les anciens modèles de bus sont désormais très rares et la femme a déclaré qu'elle ne serait jamais en mesure d'atteindre le nombre d'heures nécessaires pour gagner un salaire décent. La société a ainsi pris une décision radicale. 

Advertisement

De nombreuses accusations ont été portées contre Go North West, mais les collègues et les membres de la communauté se sont unis pour soutenir Tracey, et les rues se sont remplies de manifestations et de protestations pacifiques. Des milliers de signatures ont été recueillies pour que Stacey soit réintégrée, et le syndicat l'a également soutenue. Nous ne savons pas comment l'histoire va se dérouler, mais nous espérons que Tracey obtiendra ce qui lui revient de droit.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci