Un plongeur convainc une pieuvre d'abandonner le gobelet en plastique qu'il avait choisi comme "maison"

Baptiste

30 Octobre 2020

Un plongeur convainc une pieuvre d'abandonner le gobelet en plastique qu'il avait choisi comme
Advertisement

Les déchets plastiques dispersés dans les eaux de notre planète sont désormais un problème, auquel nous devons tous faire face. Chacun peut contribuer à ce que ses déchets ne nuisent pas à l'environnement qui nous entoure, et donc ne nous nuisent pas à nous-mêmes. Réaliser, à l'aide d'images et d'histoires significatives, à quel point les conséquences de la pollution plastique sont graves, nous fait vraiment réfléchir.

Ce que nous allons vous raconter est ainsi un épisode pour le moins exemplaire, qui a pour protagoniste une créature victime de la négligence humaine et des dommages que certains comportements causent à l'environnement. De qui s'agit-il ? Une petite pieuvre qui a malheureusement trouvé sa "maison" dans un gobelet en plastique.

via Pall Sigurdsson/Youtube

Advertisement

Pall Sigurdsson/Youtube

C'est ce qui s'est passé à Lembeh, en Indonésie, où un groupe de plongeurs a vu la créature aquatique qui aurait risqué sa vie si un d'eux n'était pas intervenu rapidement et de manière décisive. Pall Sigurdsson, c'est son nom, n'en croyait pas ses yeux quand il a vu la petite pieuvre en train de construire une maison à partir d'un déchet humain.

Pall Sigurdsson/Youtube

Parfois, il y a des choses que nous pouvons difficilement croire tant que nous les voyons de nos propres yeux. Pall a vu devant lui un triste et important effet de la pollution plastique dans les eaux marines. L'animal avait trouvé le verre transparent et croyait apparemment qu'il pouvait y trouver un bon abri.

Advertisement

Pall Sigurdsson/Youtube

Les plongeurs ont donc immédiatement compris qu'ils devaient intervenir, pour sauver la pieuvre d'une mort certaine. Avec plusieurs coquilles à la main, ils ont essayé de convaincre la créature aquatique de "changer de maison".

Pall Sigurdsson/Youtube

Ce n'était pas facile et l'opération de sauvetage a nécessité presque tout l'oxygène dont disposaient les plongeurs, mais à la fin, la pieuvre a abandonné le verre au profit des coquilles. Ces coquilles naturelles sont certainement plus sûres pour lui, car il aurait été une proie facile en même temps que le récipient en plastique, et tous deux auraient fini dans l'estomac d'autres créatures, créant ainsi une terrible chaîne nocive. "Ce n'est pas une chose rare, a commenté M. Sigurdsson, ce sont des animaux intelligents et ils utilisent ce qu'ils trouvent dans l'environnement à leur propre avantage, et les déchets font maintenant partie de leur habitat."

 

Pall Sigurdsson/Youtube

L'histoire - filmée par des plongeurs et partagée sur le web - et les paroles du plongeur nous font certainement réfléchir sur l'état dans lequel se trouvent les écosystèmes qui nous accueillent et les autres "locataires" de la planète. Nous ne pouvons pas penser que nous sommes les maîtres de l'environnement, et nous avons la responsabilité d'agir concrètement pour que la situation ne s'écroule pas complètement.

Advertisement