Le Japon veut déverser dans l'océan des millions de tonnes d'eau "décontaminée" provenant de la centrale de Fukushima - Curioctopus.fr
x
Le Japon veut déverser dans l'océan…
16 photos drôles montrent que le Canada est un pays avec un grand sens de l'humour Une bénévole a recueilli plus de 650 masques sur les plages britanniques : le triste effet du Covid sur l'environnement

Le Japon veut déverser dans l'océan des millions de tonnes d'eau "décontaminée" provenant de la centrale de Fukushima

20 Octobre 2020 • Par Baptiste
2.179
Advertisement

Bien qu'elle ne soit plus au centre de l'actualité internationale, la centrale nucléaire de Fukushima, endommagée par un tremblement de terre le 11 mars 2011 au large des côtes japonaises de la région Tōhoku, est un problème loin d'être résolu. C'est notamment l'eau utilisée pour refroidir les noyaux radioactifs qui est aujourd'hui source d'inquiétude : l'espace occupé par les réservoirs construits pour stocker les déchets liquides étant sur le point de s'épuiser, le gouvernement a déclaré vouloir évacuer l'eau de la centrale nucléaire en la déversant dans l'océan.

via: Forbes

La question des eaux décontaminées de la centrale électrique de Fukushima, que le gouvernement japonais veut rejeter dans l'océan, est très préoccupante.

Les données concernant la centrale nucléaire, qui est toujours en cours de démantèlement, sont stupéfiantes : 170 tonnes d'eau radioactive, utilisée pour refroidir les réacteurs, sont produites chaque jour et stockées dans 1 000 réservoirs spéciaux. Ces données se répètent chaque jour. Il est donc facile d'imaginer la quantité de déchets à évacuer : à l'heure actuelle, il s'agit de 1,2 million de tonnes d'eau radioactive à évacuer. Selon le ministre japonais de l'environnement, l'espace disponible pour les citernes sera épuisé d'ici 2022.

Un peu de clarté sur la nature de l'eau qui pourrait être déversée dans l'océan : il s'agit d'une eau "décontaminée", c'est-à-dire dont la principale fraction radioactive a été éliminée, mais il est impossible d'éliminer complètement la radioactivité.

L'eau ne serait pas rejetée telle quelle dans l'océan : la proposition a consisté à la diluer jusqu'à 600 fois avec de l'eau non contaminée jusqu'à ce qu'elle se situe dans le seuil autorisé par les accords internationaux en matière de radioactivité.

Mais les associations de pêcheurs japonais ne sont pas d'accord : le déversement pourrait leur coûter cher, étant donné le danger réel que représente le refus d'autres pays du monde d'acheter des produits de la pêche au Japon - comme l'a fait la Corée du Sud, qui a interdit l'importation de poisson de cette partie du Japon.

Le gouvernement précédent, celui du Premier ministre Shinzo Abe, était d'avis que le déversement en mer était nécessaire, et le gouvernement actuel l'est aussi : le ministre de l'environnement a déclaré qu'"il n'y a pas d'autre solution".

Rien n'a encore été décidé, mais les chances de voir ce projet se concrétiser sont réelles : nous ne pouvons pas savoir s'il y aura des conséquences pour l'environnement et la vie humaine, même si tous les travaux seront suivis par des experts techniques et des membres de la communauté scientifique. Mais le fait que des millions de tonnes d'eau radioactive puissent se retrouver dans l'océan semble être une nouvelle atteinte pour la planète et ses formes de vie.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci