La "Porte de l'enfer" : l'énorme cratère sibérien qui s'est ouvert dans le sol et qui s'élargit de plus en plus - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
La "Porte de l'enfer" : l'énorme cratère…
Bizarreries du Japon : 18 photos montrent les comportements les plus insolites d'un pays curieux et avant-gardiste Il hérite des vieilles photos prises par son grand-père et les publie : les clichés ont tout l'attrait des temps passés

La "Porte de l'enfer" : l'énorme cratère sibérien qui s'est ouvert dans le sol et qui s'élargit de plus en plus

Par Baptiste
2.763
Advertisement

Il y a des coins de notre merveilleuse planète qui sont comme des livres ouverts sur un passé qui, malgré le passage des années et des siècles, offrent des manifestations et des phénomènes incroyables.

Tout ce qui nous entoure peut nous renseigner sur les années passées : il suffit de savoir le "décrypter". Pensez donc à un énorme cratère qui se forme dans le sol, si grand qu'il pourrait tout à fait accueillir un centre habité, dont les dimensions ne cessent de croître depuis plus d'un demi-siècle. A l'intérieur, on peut "lire" des morceaux de l'histoire de la Terre. Si vous êtes curieux, êtes-vous prêt pour un voyage en Sibérie à la découverte de Batagaika ?

via: Forbes

Un lieu aussi évocateur ne pouvait que recevoir des noms tout aussi évocateurs. L'énorme cratère est en fait aussi appelé "la porte de l'enfer", une expression qui ne laisse pas forcément tranquille... Mais nous sommes ici confrontés à un phénomène très rare, une formation géologique qui, vue de dessus, ressemble à un énorme têtard et qui, depuis les années 60, est en croissance et en transformation constante. Si maintenant, elle fait environ 1 km de long, 800 mètres de large et 100 mètres de profondeur, bientôt ces données vont changer, en excès.

Bien que l'immense gouffre sibérien soit fascinant et porte en lui une aura mystérieuse et inquiétante, ses origines sont tristement liées - une fois de plus - aux activités de l'homme visant à modifier l'environnement et le climat. Le cratère a commencé à s'ouvrir en raison de la fonte du permafrost, la couche de glace permanente typique des régions de l'extrême nord de l'Europe et de l'Amérique du Nord.

En raison de la déforestation massive au fil des ans, les terres autour du bassin de la rivière Yana n'étaient plus "protégées" et, avec l'augmentation des températures, la glace a fondu, fracturant littéralement le sol et suscitant l'inquiétude des populations locales voisines. Il n'est pas possible d'arrêter ce processus : le cratère augmente en moyenne de 10 mètres par an, ce qui représente un danger évident.

 

Advertisement

Bien que ce phénomène soit assez inquiétant, la communauté scientifique en tire beaucoup de matériel et d'informations pour ses études. Les échantillons recueillis sont très utiles pour comprendre les données sur le climat et la morphologie de notre planète qui remontent à des milliers d'années. Les fossiles et les éléments naturels présents dans le gouffre ont permis aux scientifiques de reconstituer l'environnement préhistorique du lieu, avec sa faune et sa végétation, en faisant des hypothèses sur la façon dont tout a changé autour de nous et comment cela changera à l'avenir.

Outre la "Porte de l'enfer", Batagaïka est donc aussi une porte ouverte - et de plus en plus grande - sur le passé et l'avenir, une démonstration utile, claire et inquiétante des dommages que l'homme peut causer à la planète.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci