Découverte du fossile d'une "fourmi infernale" dévorant sa proie, un "repas" figé depuis 99 millions d'années - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Découverte du fossile d'une "fourmi…
12 fois où l'œil nous a trompés et nous avons été victimes de l'effet de paréidolie

Découverte du fossile d'une "fourmi infernale" dévorant sa proie, un "repas" figé depuis 99 millions d'années

Par Baptiste
946
Advertisement

Nous connaissons tous les fourmis, ces insectes infatigables qui ne cessent de "travailler" et envahissent souvent nos maisons, nous posant de nombreux problèmes. Ce sont des insectes qui, parmi leurs "ancêtres", comptent des créatures disparues aux caractéristiques plutôt inhabituelles et au nom plutôt suggestif : nous parlons des fourmis dites "infernales".

Une appellation qui est liée à la "corne" que ces insectes anciens avaient sur la tête, utilisée pour "clouer" les proies piégées grâce à une très forte mâchoire. Si cette description vous a intrigué, imaginez l'étonnement des scientifiques lorsqu'ils se sont retrouvés devant un fossile d'ambre qui contenait un de ces insectes résolus à dévorer sa proie, c'est-à-dire un cafard préhistorique. Un "repas" inachevé qui dure depuis près de 100 millions d'années !

Les fourmis infernales ne sont pas nouvelles pour les chercheurs, mais le fossile en question est le premier à en montrer une dans l'acte précis de bloquer et de manger un malheureux cafard. La Ceratomyrmex ellenbergeri (nom scientifique de cette fourmi) est complètement différent des fourmis communes que nous connaissons tous, et des découvertes comme ce fossile sont tout simplement incroyables, car elles nous ramènent à une époque très lointaine.

Il est impressionnant, et certainement déroutant, de penser à ce qu'était notre planète il y a 99 millions d'années. Les mystères et les questions qui restent à résoudre, concernant la préhistoire, sont nombreux, comme l'ont souligné les scientifiques du New Jersey Institute of Technology dans la publication de l'étude relative à cette fourmi très singulière.

C'est précisément à partir de témoignages comme celui de ce fossile que l'homme est capable de retracer tant de détails sur son passé et celui des animaux et des éléments naturels, utiles pour comprendre comment nous en sommes arrivés là aujourd'hui et comment nous évoluerons à l'avenir. Pendant que les études se poursuivent, on ne peut qu'admirer cette extraordinaire découverte archéologique, "figée" dans un repas qui dure depuis la nuit des temps !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci