Cette chaussure a 2 300 ans et a été retrouvée parfaitement conservée sous une couche de glace - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Cette chaussure a 2 300 ans et a été…
Turquie : un fermier découvre une stèle de 3 000 ans qui raconte l'histoire de la défaite du mythique roi Midas 13 photos d'époque montrent toute la beauté des femmes et des hommes d'antan

Cette chaussure a 2 300 ans et a été retrouvée parfaitement conservée sous une couche de glace

Par Baptiste
6.531
Advertisement

Nous savons que l'Histoire – et avec elle l'histoire de tant de créatures et de personnes – peut resurgir, vivante et présente, de la manière la plus inattendue et sous les formes les plus incroyables. Mais à chaque fois, il est tout simplement étonnant de voir la beauté de certaines découvertes, comme celle dont nous allons vous parler.

Nous sommes en Asie, pour être précis au milieu des montagnes de l'Altaï, une chaîne qui s'étend sur 2 000 km entre la Chine, la Russie, la Mongolie et le Kazakhstan. Dans cette région sauvage et fascinante, là même où le sol est recouvert par la couche gelée du pergélisol, on a trouvé de nombreuses tombes et des vestiges incroyables, appartenant à des personnes qui y ont vécu il y a plus de 2 000 ans. Un objet en particulier est vraiment digne d'attention : il s'agit d'une paire de bottes de femmes finement décorées, qui nous sont parvenues presque intactes.

On le sait : la glace aide à préserver les corps et les aliments, mais dans ce cas, il semblerait qu'elle le fasse aussi pour les objets. Les chercheurs ont notamment été confrontés à une botte féminine qui, selon toute probabilité, aurait pu appartenir à une femme de haut rang social dans la population nomade des Scythes. La chaussure, dans un état de conservation pratiquement parfait, aurait pu faire partie du trousseau funéraire du cadavre, respectant la tradition d'enterrer les corps avec leurs biens, une coutume également présente dans l'Égypte ancienne.

Cuir, tissus, perles, or, couleurs, détails précieux et motifs élégants : ces bottes ont été conçues pour durer et pour faire grand effet sur l'observateur ! Un effet encore plus évocateur après 2 300 ans, selon les chercheurs.

Les chaussures sont exposées au Musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg, en Russie, et on continue d'en parler aujourd'hui. Il est rare, en effet, qu'une découverte archéologique ait une apparence si parfaite qu'elle nous donne la chance de savoir beaucoup de choses sur ceux qui les ont produites et qui les ont portées.

Les Scythes étaient un peuple d'artisans qualifiés, et pour eux, le travail de toutes sortes de matériaux - même précieux - était une activité tout à fait normale. Ils habillaient même les chevaux utilisés par les guerriers avec des coiffes originales et excentriques, sans parler du fait que leurs vêtements étaient élaborés et soignés dans les moindres détails.

Advertisement
image: Pikist

Observer la chaussure colorée, c'est comme faire un voyage dans le temps, plongé dans une époque lointaine et dans les coutumes d'une population qui n'existe plus. Cette chaussure en dit long sur l'ingéniosité et les capacités des personnes de l'époque, et il est intrigant de penser que, enfouis sous la terre où nous vivons, il pourrait y avoir encore bien d'autres témoignages d'un passé qui resurgit parfois.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci