Turquie : un fermier découvre une stèle de 3 000 ans qui raconte l'histoire de la défaite du mythique roi Midas - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Turquie : un fermier découvre une stèle…
Un couple de décorateurs d'intérieur construit un pub dans un jardin privé en trois semaines seulement Cette chaussure a 2 300 ans et a été retrouvée parfaitement conservée sous une couche de glace

Turquie : un fermier découvre une stèle de 3 000 ans qui raconte l'histoire de la défaite du mythique roi Midas

Par Baptiste
31.555
Advertisement

Parfois, nous sommes amenés à penser que les témoignages historiques de notre passé sont maintenant tous connus, explicables et reconstituables. L'histoire de l'humanité est cependant un très long parcours, capable de nous réserver de continuelles surprises et de revenir pour se faire remarquer de la manière, dans les lieux et sous les apparences les plus variés.

Nous parlons de toutes ces découvertes liées aux civilisations que l'homme donnait pour perdues, autour desquelles un halo de mystère fascinant a été créé. Pensez par exemple au roi Midas, un personnage connu pour sa capacité légendaire à transformer en or tout ce qu'il touchait, autour duquel il existe encore de nombreux doutes et interrogations. La découverte archéologique dont nous allons vous parler, en ce sens, pourrait nous en dire plus, puisqu'elle pourrait être liée précisément au souverain mythique de Phrygie.

Nous sommes en Turquie, et précisément près de la capitale Ankara. Ici, une équipe de chercheurs travaillait sur une importante fouille archéologique lorsqu'un fermier local a averti les experts d'une découverte unique qu'il avait trouvée par hasard. Dans un canal récemment dragué, non loin de là, une grande pierre avait refait surface, à la surface de laquelle était visible une inscription en caractères anciens, semblables à des hiéroglyphes.

Inutile de parler de l'étonnement des scientifiques : il était clair qu'ils se trouvaient face à un témoignage aussi ancien que précieux, datant d'environ 3 000 ans, soit la période à laquelle les légendes font remonter l'existence du roi Midas. La région où les archéologues ont creusé regorge de vestiges d'établissements perdus, mais ils n'auraient jamais pu imaginer que l'histoire se présentait devant eux de manière aussi inattendue.

image: Krasp

Les investigations de la stèle, qui ont duré plusieurs mois, ont montré que les inscriptions pouvaient être datées de l'époque où le roi au "toucher d'or" aurait vécu. Ceci a été rapporté par James Osborne, un expert de l'Université de Chicago, précisant que les signes étaient imprimés en langue luwienne, et qu'ils décriraient une victoire militaire. Mais le meilleur reste à venir.

Selon les spécialistes, la pierre décrirait la chute du royaume du roi Midas, et la victoire subséquente d'une autre population, dirigée par le roi Hartapu, une figure dont on sait très peu de choses. La pierre ainsi trouvée pourrait avoir fait partie de la capitale de ce second royaume, une ville florissante et très importante pour le Moyen-Orient à l'époque, dont nous savons maintenant quelque chose en plus.

Advertisement
image: Krasp

Au fil des études, il semble que la stèle avec les inscriptions n'ait éclairé qu'une petite partie d'une civilisation perdue mais d'un intérêt historique incroyable. Les scientifiques sont impatients et convaincus qu'ils peuvent apporter au monde d'autres nouvelles, pour mieux connaître nos origines.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci