Cette fascinante mosaïque découverte en France prouverait l'existence d'une ancienne cité perdue - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Cette fascinante mosaïque découverte…
Pour la première fois, les scientifiques ont filmé des sangliers en train de creuser des trous avec des bâtons Mattel a lancé les premières poupées du genre neutre

Cette fascinante mosaïque découverte en France prouverait l'existence d'une ancienne cité perdue

20.406
Advertisement

Les Celtes – ou Gaulois, comme les appelaient les Romains de l'Antiquité – étaient certainement le peuple qui, plus que les autres, a donné du fil à retordre à l'Empire romain. Ce n'est qu'en 51 av. J.-C., après au moins deux siècles de luttes sanglantes et d'actes héroïques des deux côtés, que Jules César réussit à vaincre Vercingétorix et son peuple.

La conquête romaine a donné naissance à de nombreuses villes dont les traces se sont toutefois perdues au fil du temps. L'une d'entre elles, cependant, semble maintenant être revenue à la lumière. Voyons en détail cette découverte.

Lors de fouilles à Uzès, dans le sud de la France, à environ 140 km de Marseille, des archéologues français ont découvert les vestiges d'une ville disparue depuis des siècles et connue seulement pour quelques stèles de Nîmes. Dans ces reliques anciennes, son nom, en latin Ucetia, apparaît avec celui de 11 autres villes disséminées dans la région.

La découverte peut être considérée comme fortuite : la zone des fouilles avait déjà été destinée à la construction d'une cantine, lorsque l'Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) a demandé d'effectuer les fouilles. Et c'est alors que l'INRAP a mis au jour une immense et belle mosaïque, probablement datant du premier siècle av. J.-C.

La mosaïque retrouvée mesure 60 mètres carrés et est entourée d'une colonnade. Elle se compose de motifs décoratifs géométriques et de quatre animaux aux angles : un hibou, un canard, un aigle et un fauve. Philippe Cayn, l'archéologue en charge des fouilles, a déclaré que la découverte est vraiment surprenante, tout d'abord pour la beauté et l'état de conservation de l'œuvre. De plus, bien que ces œuvres soient très présentes dans l'art romain, la mosaïque d'Ucetia semble datée d'au moins un siècle plus tôt que d'autres découvertes similaires.

Au total, les archéologues ont mis au jour, avec la mosaïque, 250 mètres carrés de vestiges appartenant à une ville, Ucetia donc, habitée du Ier siècle avant J.-C. jusqu'au VIIe siècle après J.-C., avec un intervalle (pas encore expliqué) de deux siècles, du IIIe au IVe siècle de notre ère.

Bien que les fouilles ne soient pas encore terminées, on peut certainement dire que la découverte d'Ucetia a été vraiment une découverte sensationnelle.

Advertisement
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci