Coronavirus : au Pérou, la population s'en prend aux chauves-souris à cause de la psychose liée au Covid-19 - Curioctopus.fr
x
Coronavirus : au Pérou, la population…
Wynn, le chien d'hôpital qui à la fin de la journée réconforte les médecins et les infirmiers qui combattent le Covid-19 Un renard roux dort sur un tronc d'arbre dans le jardin d'une maison : l'absence de l'homme dans la nature a des effets positifs

Coronavirus : au Pérou, la population s'en prend aux chauves-souris à cause de la psychose liée au Covid-19

30 Mars 2020 • Par Baptiste
3.907
Advertisement

La désinformation et la peur injustifiée sont encore pires que la peur elle-même. Non pas que ce soit un sentiment qu'il faille nécessairement réprimer, la peur est une émotion de base chez tout être vivant, et pourtant c'est bien elle qui nous fait parfois agir un peu trop... instinctivement. En temps de pandémie mondiale, la terreur de la population mondiale à l'égard des chauves-souris – qui selon la communauté scientifique seraient l'origine la plus probable du virus – apparaît clairement.

image: Piqsels

Dans la province de Cajamarca à Santa Cruz, au Pérou, les villageois ont mis le feu à des chauves-souris en raison de la désinformation sur cette espèce et de la crainte de la propagation du Covid-19. Le National Forest Service (Sefor) du Pérou, a indiqué qu'après l'incident, il a réussi à récupérer au moins 200 individus de cette espèce pour les préserver et les relâcher dans une grotte loin de la province.

Le Sefor a expliqué que les chauves-souris sont une espèce qui offre de nombreux avantages aux humains, car elle sont d'importants pollinisateurs qui dispersent les graines et elles aident à contrôler les parasites dans l'environnement et l'écosystème.

image: Piqsels

Jessica Gálvez-Durand Besnard, directrice de la gestion durable de la faune sauvage au Sefor, a déclaré qu'il est nécessaire de comprendre que cette espèce a un rôle fondamental dans la nature et qu'il faut la préserver.

Puis elle a exhorté les villageois à ne pas attaquer ces animaux : "Si vous voulez les faire fuir, un peu de lumière suffira. La faune ne doit pas être menacée, car elle fait partie de l'équilibre écologique de notre planète".

En somme, la psychose liée au coronavirus peut parfois jouer des tours et causer beaucoup de dégâts à notre habitat naturel...

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci